LIVRES ANCIENS ET DU XIXe SIÈCLE – Paris

mercredi 2 octobre 2019 à 14h00
SALLE ROSSINI 7 RUE ROSSINI 75009 PARIS
Images du lot disponibles
64
Résultat
12,500 euros
Specialité
Autres thèmes
[HEURES]. Livre d’heures à l’usage de Rome. [Florence, vers 1470]. Parchemin, I ...

[HEURES]. Livre d’heures à l’usage de Rome. [Florence, vers 1470]. Parchemin, I + 195 + II, 120 x 82 mm ; justification du calendrier : 75 x 55 mm, 16 longues lignes ; justification du texte : 62 x 45 mm, 13 longues lignes ; textura italienne ; réclames aux ff. 82v, 98v, 108v, 128v, 148v, 158v, 174v, 184v ; ff. 87v, 88, 88v, 138, 138v, 163-164v, 189v-192v blancs. Maroquin brun, double filet et roulette dorés avec fleurons d'angles, médaillon de fers dorés au centre contenant les lettres DIA sur le premier plat et DFB sur le second, dos orné, tranches dorées et ciselées (Reliure du XVIIe siècle).

Texte ff. 1-12v : Calendrier en latin à l’encre rouge et noire le 5 février sainte Agathe vierge et martyr, le 14 février s. Valentin prêtre et martyr de Rome, 14 avril les saints martyrs de Rome Tiburce et Maxime, 7 juillet s. Romole évêque et martyr, 7 août s. René évêque et martyr, 30 novembre Dédicace s. Michel à Rome, 8 octobre sainte Reparate vierge, 6 novembre s. Léonard confesseur, 9 novembre dédicace de la Basilique du sauveur de Rome, honoré chez les franciscains, 19 novembre Dédicace des apôtres Pierre et Paul à Rome.

ff. 13-87v : Incipit officium beate Marie virginis secundum curie Romane, Heures de la Vierge à l’usage de Rome, suivies des heures de l’avent et des lectures de la Résurrection à l’Ascension.

ff. 89-137v : Incipiunt officium defunctorum secundum curie romane, office des morts à l’usage de Rome.

ff. 139-162v : Psaumes de la pénitence suivis des litanies où l’on remarque s. Bernardin de Sienne canonisé en 1450. ff. 165-189 : Incipit officium sacratissimi passiones domini domini nostri Ihesu Christi.

ff. 193-195v : Incipit officium sanctissime passionis domini nostri Ihesu Christi. Ornementation 5 initiales historiées initiales sur fond d’or corps composé d’acanthes bleues vertes et rose pour les initiales historiées et en tête des heures.

f. 13 : Vierge à l’enfant matines des heures de la Vierge, bordures avec un putti, armoiries dans une couronne de laurier sur laquelle s’appuient deux anges

f. 89 : Squelette office des morts, bordures avec un crâne et un pot de fleurs ornée de feuillage en candélabre

f. 139 : David jouant de la harpe psaumes de la pénitence, bordures avec putti et feuillage en candélabre

f. 165 : Christ de pitié Passion du Christ, bordures d’acanthes avec deux oiseaux affrontés

f. 193 : La Croix sur le mont Golgotha office de la Passion, bordures avec acanthes autour d’un vase

Initiales filigranées à l’encre bleue, rouge et violette.

Bordures assorties aux initiales avec des acanthes bleues, verte et rose disposées en candélabres dans la grande marge latérale, avec des besants d’or cilés, avec des putti (f. 13, 139, 193), crâne et pot de fleurs (f. 89), 2 oiseaux affrontés au (f. 165), pot de fleur (ff. 13, 89, 139, 193).

Ce charmant manuscrit peut être situé dans le milieu du prêtre Riccardo de ser Nanni (M. Bollati, Dizionari biografico dei miniatori italiani : secoli IX-XVI, Milan 2004, p. 906-907). Originaire de Castelfiorentino où il a vécu de 1430 à 1480, il travaille dans l’atelier de Niccolo de Padoue de 1449 à 1452. De 1465 à 1468 il fréquente l’atelier de Philippe di Matteo Torreli. Ses commanditaires sont Pierre et Jean de Médicis, il enlumine pour eux des textes classiques dont le Sénèque, De ira de 1457 (Paris, BnF. Ms. Lat. 6376). Son langage est expressif, le visage de Cicéron dans les Orationes (Florence Bibl. Medicea Laurenziana 48, 8), aux joues creusées, aux traits bien définis, peut être comparé au visage de David dans ce livre d’heures. Dans les marges, les anges ont une petite houppette sur le milieu du front comme ici. On l’identifie grâce à une note sur parchemin dans l’initiale du corps du Christ au f. 71 d’un graduel (Florence SS. Annonciata). Des paiements lui ont été faits par Niccolo de Padoue de 1449 à 1452 et par Filippo di Ma di Matteo Torelli de 1465 à 1467. La plupart de ses œuvres sont datées des années 1460-1470. Dans les années 1460, il abandonne les bianci girari pour des acanthes en candélabre. Ainsi dans l’antiphonaire daté de 1463 (Florence, Archivio capitolare de San Lorenzo, Corale 207 H, voir J. J. G. Alexander, The Painted page. Italien renaissance Book Illumination 1450-1550, catalogue d’expo. New York, Londres, Munich, cat. 34, 68, 120). Les bordures du livres d’heures sont comparables à celles des Triomphes de Pétrarque (Madrid Vit. 22-4).

Provenance : armoiries repeintes au f. 13 d’or à une bande de gueules accompagné de 2 étoiles d’azur ; dernier feuillet de garde ex-libris Nicolai Casien ; et ex-libris apocryphe Augustini Filius anno 1404. Cachets sur la première garde.

Plats détachés, quelques frottements à la reliure.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.