LIVRES ANCIENS – XXe SIÈCLE (de trois bibliothèques : LANDAU-FINALY, CHÂTEAU D’A***, J. D. et à divers)

jeudi 12 décembre 2019 à 14h15
Hôtel Ambassador - 16 boulevard Haussmann, 75009 Paris
Images du lot disponibles
147
Résultat
3,750 euros
Specialité
Autres thèmes
PRIMATICE (Le) et Theodoor van THULDEN. [Les Travaux d'Ulysse]. [Paris, v. 1633]...

PRIMATICE (Le) et Theodoor van THULDEN. [Les Travaux d'Ulysse]. [Paris, v. 1633]. Cuivre original étamé (43,3 x 20 cm). Précieux cuivre original ayant servi à imprimer la planche dépliante n°24 des Travaux d'Ulysse : Ulysse étant aux Enfers s'entretient avec Hercule (voir le lot suivant). Il porte, en bas à droite, le numéro et le monogramme du graveur Theodoor van Thulden.

« Le recueil de cinquante-huit gravures que Théodore Van Thulden réalisa en 1633 offre des renseignements précieux sur la galerie d'Ulysse du château de Fontainebleau, détruite en 1739. Entreprise en 1537 sous la direction du Primatice, rejoint par Niccolo Dell'Abate, qui allait l'achever dans les années 1570, elle devait être consacrée à l'Iliade et à l'Odyssée mais, à la mort de François Ier, son iconographie se recentra sur le périple d'Ulysse. Elle comptait cinquante-huit tableaux sur les parois nord et sud. Présent à Fontainebleau dans les années 1630, Van Thulden composa des dessins de la galerie qu'il utilisa pour ses gravures. L'exécution des figures est propre au maniérisme du XVIe siècle... » (BnF, expo. virtuelle François Ier).

Le catalogue de l'exposition sur L'École de Fontainebleau, organisée au Grand Palais du 17 octobre 1972 au 15 janvier 1973, insiste « sur l'importance capitale de ce recueil de gravures dont la fidélité scrupuleuse à l'égard des originaux peints dans la Galerie d'Ulysse à Fontainebleau et disparus, comme l'on sait, au XVIIIe siècle, semble certaine ». Il présente par ailleurs deux autres cuivres originaux de la même suite, de moindres dimensions, conservés au musée de Fontainebleau : Ulysse rend grâce aux dieux et Ulysse prend congé de Circé (cat., nos 429-430).

Passionnant témoignage sur l'œuvre gravé de la première école de Fontainebleau.

Infimes griffures.

L'École de Fontainebleau, (expo. au Grand Palais), Paris, 1972, n°428 – A. Roy (dir.), Theodoor van Thulden, Strasbourg, 1992, p. 103, fig. 72 (reproduction de la pl. 24).

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.