2006-2016

Live Auction
starts: May 24, 2016 @ 02:30 PM
Hôtel Ambassador - 16 boulevard Haussmann, 75009 Paris
Available lot photos
1
Result
68,320 euros
Speciality
Coins & Medals
CHARLES VII (30 octobre 1422 – 22 juillet 1461). Médaille en argent (1455), comm...

CHARLES VII (30 octobre 1422 – 22 juillet 1461). Médaille en argent (1455), commémorant l’expulsion des Anglais en 1451. (Type avec Ferro pacem et Regna patris). Les légendes sont rédigées sous forme de rondeaux, en français et latin à la gloire du roi. 

A/. Légende ponctuée après chaque mot, en minuscules gothiques, en trois lignes concentriques : Ferro pacem quesitam justicia magna conservas – Christo devotus milites // Disciplina cohercens – In evvum regnes hos indignes peragens (rose) // Actus – Tempora de licteris hic et retro respice scies.

Dans le champ, écu aux armes de France, surmonté de la couronne royale ouverte entre deux branches de roses passées en sautoir.
R/. Légende ponctuée après chaque mot en minuscules gothiques, en trois lignes concentriques : Regna patris possidens, in pace que lilia tenens – Hostibus fugatis (branche avec roses) // Vivas rex septime regnans – Karole, ferox rebellibus, subditis (branche avec rose) // Equus – Erga tuos justus in hostes fortis et verax.

Dans le champ, la lette K surmontée d’une couronne royale ouverte, au milieu d’un semis de fleurs de lis, le tout inscrit à l’intérieur d’un entourage de douze arcs de cercle aboutés.

Provenance : Crédit de la Bourse, 1987 ; antea collection Max Crépy.

Argent. 57 mm. 30, 33 g. Superbe. Magnifique exemplaire. Extrêmement rare.

De mêmes coins que les exemplaires de la BnF (or et argent) et du BM (argent). Il s’agit de la toute première médaille française, d’un module exceptionnel pour l’époque. Cette médaille est frappée après la première campagne de Guyenne. Huit types se succèdent de 52 à 69 mm, frappés entre 1452 et 1460. Celle-ci est du sixième type. Vallet de Viriville et Mazerolle ne connaissaient, conservés à la BnF, que deux exemplaires (Mazerolle, n°6 or et n°7 argent). J. Jacquiot a repris l’étude uniquement pour les séries en or et explique que ces dernières sont gravées en taille directe, chaque médaille est moulée et frappée.

Trésor de Numismatique et de Glyptique, Médailles françaises, tome I, Paris 1836, n°4 p. 3 et pl. II. – A. Vallet de Viriville, « Médaille frappée à la Monnaie de Paris sous Charles VII, en souvenir de l’expulsion des Anglais en 1451 et années suivantes », ASFN, 1867, p. 222/223 et n°6 pl. XV (type 6). – F. Mazerolle, Les Médailleurs français du XVe siècle au milieu du XVIIe, Paris, 1902-1904, texte n°7 p. 4 (Cabinet des Médailles, 57mm). – J. Jacquiot, Exposition à la Monnaie de Paris, Médailles et jetons gravés en taille directe, Paris, 1971, décrit les médailles en or de cette série, pp. 322-328 et particulièrement au numéro 6. (Médaille moulée et frappe). – M. Jones, A catalogue of the French Medals in the British Museum, vol. 1, AD 1402-1610, Londres, 1982, n°10 (argent).

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.