2006-2016

Live Auction
starts: May 24, 2016 @ 02:30 PM
Hôtel Ambassador - 16 boulevard Haussmann, 75009 Paris
Available lot photos
30
Result
30,500 euros
Speciality
Other specialist areas
DU TILLET (Jean). Recueil des guerres et traictez d'entre les roys de France et ...

DU TILLET (Jean). Recueil des guerres et traictez d'entre les roys de France et d'Angleterre. Paris, Jacques du Puys, 1588. In-folio (339 x 212 mm), maroquin olive, riche décor de compartiments de filets dorés droits et courbes et de listels rehaussés de cire noire et blanche, ornés de feuillage, arabesques, volutes et fleurons azurés, dos lisse orné de même, coupes ornées, tranches dorées (Reliure de l'époque).

Édition originale.

Protonotaire et secrétaire du roi sous Henri II, Jean du Tillet († 1570), sieur de La Bussière, fut l'un des premiers historiens à avoir traité l'histoire de France en se fondant sur des documents d'archives. Le présent ouvrage sur l'histoire diplomatique des royaumes de France et d'Angleterre, posthume, fut publié par ses héritiers.

Exemplaire réglé dans une splendide reliure à la fanfare ornée d'une riche mosaïque de listels de cire noire et blanche.

Cette « riche reliure à la fanfare », écrivait Édouard Rahir en présentant l'exemplaire dans le catalogue Livres dans de riches reliures (1910, n°85, reprod. pl. 17), « offre cette particularité rare que les compartiments sont entourés de bandes de mosaïque de cire. Nous n'avons vu qu'une autre reliure de ce genre, c'est celle qui recouvre le Missel de René de Lucinge, sieur des Alymes, de la bibliothèque James de Rothschild » (1893, III, n°2528).

Le terme de reliure à la fanfare est, on le sait, impropre ; il renvoie au titre d’un livre, les Fanfares et courvées abbadesques..., dont l’exemplaire de Charles Nodier était recouvert d’une somptueuse reliure commanditée en 1829 à Joseph Thouvenin, dont le décor imitait les riches compositions aux petits fers de la fin du XVIe siècle.

Concernant les modèles originaux, toutefois, réalisés à la fin du XVIe et au début du XVIIe siècle, l’expression de décor aux petits fers, qui prévalait auparavant, est sans doute mieux choisie, explique Fabienne Le Bars, pour rendre compte de la technique de composition qu’elles mettent en œuvre.

« Il s’agit en effet, écrit-elle, de créer un décor reposant, tant pour sa structure que pour son ornementation, sur la seule combinaison de multiples petits fers, poussés l’un après l’autre sur le cuir, ce qui suppose de la part du doreur une virtuosité hors pair et une parfaite maîtrise de son art. On recense aujourd’hui environ 500 reliures ainsi ornées et exécutées à Paris entre le début des années 1570 et la fin des années 1630. »

De la bibliothèque du marquis de La Baume Pluvinel (1981, III, n°25, reprod. pl. X).

Cet exemplaire est très probablement celui d'Henri Bordes (1873, n°601), décrit dans le supplément au Manuel de Brunet « dans une splendide reliure à compartiments du XVIe siècle ».

Menues restaurations à la reliure, intérieur légèrement jauni avec quelques rousseurs éparses.

Brunet, VII, 434 – Cioranesco, n°9269 – Adams, D-1207 – F. Le Bars, art. « fanfare », Dictionnaire encyclopédique du livre, II, pp. 179-181.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.