Lettres et manuscrits & Bibliothèque Victor Segalen

Live Auction with pre-bidding
pre-bidding:
Live Auction : June 29, 2021 @ 02:00 PM
Vente en salle : LIBRAIRIE GIRAUD-BADIN 22 rue Guynemer 75006 Paris
Available lot photos
2
Result
688 euros
Speciality
Non précisé
Theme
autographes
FRANÇOIS Ier.
Pièce signée « Françoys », contresignée par son secrétaire Jean Breton,

adressée au trésorier et receveur général des Finances extraordinaires et parties casuelles, Jean Laguette. La Fère, 18 novembre 1531. 1 p. in-folio oblong ; parchemin froissé, sceau manquant ; encadrement sous verre.
Ordre de paiement des gages du capitaine de la citadelle de Bourges, Joachim de La Châtre. Seigneur de Nançay et de La Maisonfort., il fut capitaine des gardes du roi, maître des cérémonies de France, successivement capitaine des châteaux de Loches, Gien et Bourges (où la forteresse royale était communément appelée « la grosse tour »), maître des eaux et forêts de France à Orléans, et prévôt de l'Ordre de Saint-Michel.
« Nous voullon & vous mandons que des deniers de vostre dicte generalle... vous paiez, baillez & delivrez comptant a nostre amé & feal, l'ung des cappitaines de noz gardes, Joachin de La Chastre, sr de La Maisonfort, la somme de mil livres tournois... pour ses gaiges de cappitaine de nostre grosse tour de Bourges, de la presente annee qui finyera en decembre prochain venant... »
Jouissant de la confiance de François Ier, qu'il accompagna en captivité à Madrid, Jean Breton faisait partie des notaires et secrétaires du roi, et joua un rôle important dans le dispositif de l'État, entre autres comme secrétaire des finances et contrôleur général des guerres.
Il était lié au cardinal Jean Du Bellay et appartenait à la clientèle du connétable Anne de Montmorency. Fort enrichi, il fit somptueusement reconstruire les châteaux de Villandry et Villesavin, alors qu'il surveillait pour le roi le chantier de Chambord. Fastueux mécène également, Jean Laguette fit magnifiquement reconstruire et décorer le château de Montceaux, mais, accusé de malversations en 1555, dut le céder au roi qui l'offrit à Catherine de Médicis.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.