Bibliothèque Bernard Brochier

vente live: mercredi 25 novembre 2015 à 14h30
Hôtel Ambassador - 16 Boulevard Haussmann, 75009 Paris
Images du lot disponibles
12
Résultat
1,250 euros
Specialité
Autres thèmes
[DESMARETS DE SAINT-SORLIN (J.)]. Les Morales d’Épictète, de Socrate, de Plutarq...

[DESMARETS DE SAINT-SORLIN (J.)]. Les Morales d’Épictète, de Socrate, de Plutarque et de Sénèque. Au chasteau de Richelieu, De l’imprimerie d’Estienne Migon, 1653, maroquin aubergine, sur les plats, jeu de filets et de roulettes dorés en encadrement, dos lisse orné, doublure et gardes de tabis jonquille, roulette intérieure dorée, tranches dorées (reliure ancienne).

ÉDITION ORIGINALE de ces morales dans leur traduction française par Jean Desmarets de Saint-Sorlin (1595-1676).Premier ouvrage daté à être sorti des presses « clandestines » du château de Richelieu.

Bien qu’installée dans son château, aucun ouvrage n’est connu qui soit sorti de cette imprimerie du vivant du Cardinal. Elle était placée sous la direction éditoriale du poète Jean Desmarets de Saint-Sorlin, fidèle de Richelieu, et qui avait participé à la création de l’Académie.

Quant à l’impression elle-même, elle fut confiée à Estienne Migon, mathématicien et imprimeur qui bénéficiait d’une protection particulière de Louis XIII.Imprimées à l’aide de caractères dus au fondeur Jean Jannon et dits « caractères d’argent » pour l’élégance et la finesse de leur ciselure, les éditions issues des presses privées de Richelieu manifestent une attention extrême portée à la qualité et même à la beauté de la typographie.

Exemplaire relié au début du XIXe siècle.Il avait précédemment appartenu à Charles Lenormand du Coudray (1712-1789), conseiller procureur du roi à Orléans, qui collectionna les tableaux, mais aussi les estampes et les livres sur lesquels il apposait généralement sa signature ou son paraphe – un grand L –, accompagné d’une ruche et parfois d’une date.

Dos légèrement plus clair.Dimensions : 145 x 92 mm.Provenances : Charles Lenormand du Coudray, avec son paraphe au titre ainsi qu’au dernier feuillet ; mention manuscrite ancienne, biffée et illisible ; Robert Hoe (Cat. III, 1er avril 1915, n° 1100), avec son ex-libris.

Tchemerzine, II, p. 830 ; Brunet, II, 106 ; Nodier (Ch.), Description raisonnée d’une jolie collection de livres, Techener, 1844, n° 72 (pour un ex. relié par Koehler) ; […], Le Siècle de Louis XIV, Bibliothèque nationale, 1927, n° 137 ; Lugt (F.), Marques de collections, I, San Francisco, Wofsy, 1975, p. 301, n° 1671 et p. 308, nos 1704-1706.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.