Bibliothèque Bernard Brochier

vente live: mercredi 25 novembre 2015 à 14h30
Hôtel Ambassador - 16 Boulevard Haussmann, 75009 Paris
Images du lot disponibles
48
Résultat
4,500 euros
Specialité
Autres thèmes
FÉNELON (François de Salignac de La Mothe-Fénelon, dit…). Les Aventures de Télém...

FÉNELON (François de Salignac de La Mothe-Fénelon, dit…). Les Aventures de Télémaque, fils d’Ulysse… À Paris, De l’imprimerie de François Ambroise Didot l’Aîné, 1783, 2 vol. grand in-4°, maroquin rouge à grains longs, autour des plats, large roulette aux motifs floraux sertie de doubles filets, l’ensemble doré, dos à nerfs ornés, roulette intérieure dorée, tranches dorées (Rel. P. Bozerian Jeune).

Premier volume de la collection des auteurs classiques français et latins créée par François Didot ; il est dédié au roi.Pour ces éditions « exécuté[e]s avec luxe et correction », François-Ambroise Didot (1730-1804) obtint de Louis XVI de pouvoir faire inscrire au titre de chacun des volumes « Imprimé par ordre du Roi pour l’éducation de Monseigneur le Dauphin ».

Ces classiques, dont Pierre, fils aîné de François, poursuivit l’édition, parurent jusqu’en 1794. La collection compte 32 titres.Roman d’apprentissage composé par Fénelon à l’intention des enfants royaux, dont il était le précepteur, ce premier volume de la collection est aussi une œuvre inspirée de la légende historique grecque, remise en faveur à l’époque par l’archéologie.Édition limitée à 200 exemplaires imprimés « avec les nouveaux caractères de Didot l’Aîné, sur papier-vélin grand-raisin de France, de la fabrique de Matthieu Johannot, d’Annonai (sic) en Vivarais ».

Exemplaire élégamment relié par François Bozerian, dit Bozerian le Jeune, qui exerça à Paris de 1801 à 1819.Neveu de Jean-Claude Bozerian, et comme lui l’un des relieurs phares de l’époque néo-classique, il travailla pour l’Empereur et pour Marie-Louise, et pour de grands bibliophiles tels que la duchesse de Berry ou Antoine-Augustin Renouard.

Il a été enrichi au moment de sa reliure :-  d’un portrait de Fénelon gravé par Auguste de Saint-Aubin d’après le tableau de Joseph Vivien (1657-1734) ;-  de la suite gravée par Jean-Baptiste TILLIARD, Les Aventures de Télémaque…, Paris, Chez l’auteur – Maison de Mr Debure fils aîné, libraire, 1773 :un titre-frontispice gravé par Montulay, 72 figures d’après les dessins de Charles Monnet (1732-ca 1808), peintre du roi, et 24 sommaires des chants, gravés, encadrés et accompagnés de culs-de-lampe.Est également joint :-  un fragment (une p. in-12 à l’encre sépia) d’une L.A.S. adressée par Fénelon, en 1697, à l’abbé de Chanterac.

Il y affirme n’avoir jamais défendu Mme G[uyon] (1648-1717), arrêtée en 1795 sur le soupçon d’avoir fondé une église secrète : « […] j’ai dit dès le commencement et à Mr de Paris […], et à Mme de Maintenon que les livres de Mad. G. me paraissent censurables et insoutenables en rigueur.

Jamais je n’ai dit ni écrit un seul mot pour les excuser. »Il est accompagné de la transcription manuscrite intégrale de la lettre, faite au XIXe siècle.Chacun des volumes est préservé dans un étui.

Petite restauration de papier, originelle, au verso de la planche I du livre XVII.Dimensions : 305 x 230 mm.Aucune marque de provenance.

Brunet, III, 1215 ; Tchemerzine, III, p. 208 (pour la suite des figures de Tilliard de 1773 « insérée ensuite dans l’édition de Didot de 1783 ») ; Jammes (A.), Les Didot, Paris, 1998, p. 10, n° 25 ; Cohen, I, 384 (« On y trouve quelquefois ajouté un frontispice portant Les Aventures de Télémaque […] et 72 figures et 24 planches avec le texte des sommaires des chants [gravées d’après les dessins de Monnet par J.-B. Tilliard] ») ; Culot (P.), Le Décor néo-classique des reliures françaises au temps du Directoire, du Consulat et de l’Empire, Bruxelles, Bibliotheca Wittockiana, 2015, pp. 27-39.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.