Bibliothèque Bernard Brochier

vente live: mercredi 25 novembre 2015 à 14h30
Hôtel Ambassador - 16 Boulevard Haussmann, 75009 Paris
Images du lot disponibles
47
Résultat
1,375 euros
Specialité
Autres thèmes
[LACLOS (P.-A.-Fr. Choderlos de)]. Les Liaisons dangereuses… À Amsterdam, s. n.,...

[LACLOS (P.-A.-Fr. Choderlos de)]. Les Liaisons dangereuses… À Amsterdam, s. n., 1782, 4 parties en 4 vol. in-12, demi-veau fauve moucheté, dos lisses, tranches jaunes (reliure de l’époque).

Édition, à la date de l’originale, de ce roman par lettres considéré comme un chef-d’œuvre du roman d’analyse.« Le roman [eut] un succès foudroyant. Sous la date de 1782, [parurent] au moins 16 éditions différentes », légitimes ou contrefaçons. Celle-ci correspond au tirage L, tel que décrit par Max Brun.« Ce livre, s’il brûle, ne peut brûler qu’à la manière de la glace. »

Ainsi Baudelaire, en 1855-1856, commente-t-il sa lecture du roman de Choderlos de Laclos (1741-1803), dans lequel l’auteur s’est donné pour tâche de peindre les mécanismes de l’intelligence et de la volonté jamais aussi bien mis en œuvre que par « les fleurs vénéneuses de la société raffinée et décadente de l’Ancien Régime ».

Exemplaire de Sir John Swinburne (1762-1860), 6th Baronet.Homme politique anglais né à Bordeaux, John Swinburne fut également un important mécène, membre de la Royal Society et de la Society of Antiquaries of London, qui rassembla d’importantes collections d’art dans la propriété familiale de Capheaton Hall. Il est le grand-père du poète Algernon Charles Swinburne (1837-1909).

Charmant exemplaire relié à l’époque en 4 volumes.Le faux-titre du tome premier est absent. Petits manques de papier et déchirures originels marginaux à quelques feuillets (t. I : ff. E9 et E10 ; t. III : ff. C11 et C12 ; t. IV : B9 et B10).Dimensions : 157 x 98 mm.

Provenance : Sir John E. Swinburne, avec son ex-libris armorié.Brun (M.), « Bibliographie des éditions des Liaisons dangereuses portant le millésime 1782 », in Le Livre et l’estampe, 1963, pp. 32-34 (« Contrairement aux trois autres parties, dans l’ouvrage que nous avons sous les yeux, il n’y a pas de faux-titre [pour la troisième partie] ») ; Coulet (H.), Le Roman jusqu’à la Révolution, Armand Colin, 2009, pp. 431-440 ; Versini (L.), « Pierre-Ambroise-François Choderlos de Laclos… », in En français dans le texte, BNF, 1990, n° 174 ; Baudelaire (C.), « Notes sur Les Liaisons dangereuses », in L’Art romantique, Garnier-Flammarion, 1968.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.