Bibliothèque Bernard Brochier

vente live: mercredi 25 novembre 2015 à 14h30
Hôtel Ambassador - 16 Boulevard Haussmann, 75009 Paris
Images du lot disponibles
38
Résultat
6,750 euros
Specialité
Autres thèmes
SÉVIGNÉ (Marie de Rabutin-Chantal, marquise de…). Recueil des lettres de madame ...

SÉVIGNÉ (Marie de Rabutin-Chantal, marquise de…). Recueil des lettres de madame la marquise de Sévigné à madame la comtesse de Grignan, sa fille. À Paris, Chez Nicolas Simart, 1734, 4 vol. – Recueil de lettres… À Paris, Chez Rollin fils, 1737, 2 vol. ; ens. 6 vol. in-12, maroquin rouge, jeu de filets dorés autour des plats, dos à nerfs ornés, roulette intérieure dorée, tranches dorées sur marbrure (reliure du XVIIIe siècle).

Édition très importante de cette correspondance, en partie originale, donnée par le chevalier de Perrin, ami de Mme de Grignan.Elle contient 614 lettres adressées par Mme de Sévigné à sa fille, Mme de Grignan.Deux portraits : l’un de Mme de Sévigné, gravé par Chereau (au t. I), et l’autre de Mme de Grignan, gravé par Petit (au t. V). 

Exemplaire de premier tirage.Sont joints, du même auteur, dans des reliures du XVIIIe siècle en maroquin rouge :-  Lettres nouvelles… pour servir de supplément à l’édition de Paris en six volumes. À Paris, Desprez [privilège au nom de Rollin], 1754, 2 vol. in-12.Supplément, donné également par le chevalier de Perrin, contenant 86 lettres en ÉDITION ORIGINALE.

-  Recueil de lettres choisies pour servir de suite aux lettres de Mme de Sévigné à Mme de Grignan, sa fille… À Paris, Par la compagnie des libraires, 1774, un vol. in-12.Supplément, donné également par le chevalier de Perrin, contenant 25 lettres de Mme de Sévigné à divers correspondants et 98 lettres entre différents correspondants.

Il avait paru initialement chez Rollin en 1751.L’ensemble offre une intéressante réunion reflétant les étapes de la publication par Perrin de ce monument de la littérature épistolaire.Les reliures présentent des différences dans le décor des dos et dans le choix des papiers de garde.

En revanche, les pièces de titre et de tomaison, de maroquin vert, offrent toutes un lettrage et un décor strictement uniforme, ce qui favorise l’hypothèse d’un bibliophile soucieux de constituer la réunion la plus complète alors de cette correspondance entre Mme de Sévigné et sa fille.Petit papillon de papier découpé au faux-titre du t. VIII.Dimensions : 163 x 92 mm (t. I à IV), 166 x 93 mm (t. V et VI), 165 x 93 mm (t. VII à IX).

Provenance : Caroline-Eugénie Weber (1867-1945), avec son ex-libris « Il sculpte. J’anime ». Dite Mme Segond-Weber, elle fut pensionnaire, puis sociétaire de la Comédie-Française à partir de 1887, où elle interpréta de nombreux rôles classiques ainsi que des pièces de Lugné-Poe ou encore de Villiers de L’Isle-Adam.Tchemerzine, V, p. 822 (tomes I à VI), p. 826 (tomes VII et VIII) et p. 825 (tome IX : édition à la date de 1775).

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.