Bibliothèque d'Architecture d'un Amateur, de Vitruve à Ledoux

Live Auction
starts: March 6, 2014 @ 03:00 PM
Hôtel Meurice - Salon Pompadour - 228 rue de Rivoli - 75001 Paris
Available lot photos
18
Result
83,750 euros
Speciality
Other specialist areas
ANDROUET DU CERCEAU (J.). Le Premier [Second] Volume des plus excellents bastime...

ANDROUET DU CERCEAU (J.). Le Premier [Second] Volume des plus excellents bastiments de France… À Paris, Pour le dit Iacques Androuet, du Cerceau, 1576 – 1579, 2 tomes en un vol. in-folio de 8 ff. sign. A8 et 67 pl. pour le tome I, et 8 ff. sign. A8 (le dernier blanc) et 63 pl. pour le tome II, veau brun, plats ornés d’un grand cartouche central et d’une grande plaque en écoinçon à motifs d’entrelacs à fond azuré, filets dorés autour des plats, dos à nerfs orné d’un fleuron plusieurs fois répété, tranches dorées (reliure de l’époque). Tome I : Le Louvre, 9 gravures sur 9 ff. ; Vincennes, 2 grav. sur 2 ff. ; Chambord, 3 grav. sur 3 ff. ; Boulogne, dit Madrid, 10 grav. sur 9 ff. dont 2 simples ; Creil, une grav. (2 sujets) sur un f. ; Coussy, 4 grav. (7 sujets) sur 4 ff. ; Folambray, 2 grav. sur 2 ff. ; Montargis, 5 grav. sur 4 ff. ; Saint-Germain, 7 grav. sur 4 ff. ; La Muette, 3 grav. sur 2 ff. simples ; Valleri, 5 grav. sur 5 ff. ; Verneuil, 10 grav. sur 10 ff. dont 2 simples : Anssy le Franc, 5 grav. sur 3 ff. ; Gaillon, 9 grav. sur 7 ff. ; Maune, 2 grav. sur 2 ff. Soit 77 gravures sur 60 ff. doubles et 6 ff. simples. Tome II : Blois, 5 grav. sur 5 ff. ; Amboise, 3 grav. sur 3 ff. ; Fontainebleau, 7 grav. sur 7 ff. ; Villers-Coterets, 3 grav. sur 3 ff. ; Charleval, 5 grav. sur 5 ff. dont 2 simples ; Les Tuileries, 4 grav. sur 3 ff. ; Saint-Maur, 3 grav. sur 3 ff. ; Chenonceau, 4 grav. sur 3 ff. ; Chantilly, 9 grav. sur 7 ff. ; Anet, 10 grav. sur 7 ff. dont 2 simples ; Ecouan, 5 grav. sur 5 ff. ; Dampierre, 4 grav. sur 4 ff. ; Challuau, 3 grav. sur 2 ff. ; Beauregard, 3 grav. sur 3 ff. ; Busy, 4 grav. sur 3 ff. Soit 72 gravures sur 59 ff. doubles et 4 ff. simples. Première édition. Dédiée à Catherine de Médicis, cette fresque architecturale de la Renaissance française n’a d’équivalent nulle part ailleurs en Europe. Elle représente les demeures du roi et de ses grands vassaux, dont plusieurs ont aujourd’hui disparu. Cependant, les historiens ne s’accordent pas toujours sur le sens de l’ouvrage. Les Plus Excellents Bastiments…, une anthologie controversée. Élaboré dès 1550, le projet fut définitivement arrêté en 1561. Trois tomes devaient voir le jour, le dernier devant être consacré à Paris. Une telle entreprise nécessita de rassembler une documentation considérable, dont la collecte fut rendue difficile, voire impossible, par les troubles religieux qui agitaient alors le royaume. Seules les périodes d’accalmie, de 1563 à 1566 et de 1570 à 1572, furent favorables à notre éditeur. Il arrêta à 15 le nombre de demeures décrites dans chaque volume, réparties ainsi : dix et huit, pour les châteaux royaux, cinq et sept, pour les châteaux seigneuriaux. Souhaitant donner à cet ensemble une présentation luxueuse, il choisit le format in-folio pour faire graver ses dessins – Françoise Boudon leur accorde la plus grande exactitude –, Du Cerceau possédant à la fois un œil d’architecte et celui d’un topographe. Bien que partiels, ils sont avec les interprétations de l’auteur, la source la plus riche sur les jardins et l’architecture française de la Renaissance. Yves Pauwels considère toutefois que l’on ne peut pas s’y fier totalement. En effet, celui-ci attribue à l’ouvrage une signification différente. Selon lui, Du Cerceau n’a pas conçu un recueil destiné aux futurs chercheurs, mais un hommage aux mécènes – et non aux architectes ! – qui ont permis à ces réalisations de voir le jour. En ce sens, il constituerait une manière de pendant architectural à La Franciade de Ronsard (1572), les deux auteurs travaillant selon la même démarche. Leur volonté n’est pas d’être exacts, ils interprètent, ils imaginent… Du Cerceau dessinateur fait œuvre de poète et non d’architecte. 77 gravures disposées sur 60 ff. doubles et 6 ff. simples, pour le tome premier, et 72 gravures, sur 59 ff. doubles et 4 ff. simples pour le second. Les légendes sont en français et en latin. Exceptionnel exemplaire, d’un très beau tirage et à grandes marges (traces de témoins), dans sa première reliure au décor élégant. Celle-ci est semblable par son dessin à celles des exemplaires de Fernand Pouillon et de la bibliothèque de Harvard. L’ensemble est monté sur onglets. Les exemplaires conservés en reliure de qualité de l’époque sont rares. Filigranes relevés : tome I (Ancy-le-Franc, le plan des caves), Nicolas Lebe (Briquet, 8079 : Paris, 1567-1595). On rencontre cette marque, ou une variante, tout au long du volume. Feuillets de garde, la lettre B. Mors, coiffes et coins restaurés. Dimensions : 408 x 293 mm. Provenance : D. D. P. P. de Nicolay, avec leur ex-libris. BAL, I, 100 ; Fowler & Baer, 24 ; Millard, I, 8 ; Destailleur, 1895, pp. 65-66 ; Geymüller, pp. 312-313 ; Boudon (F.), « Du Cerceau et les plus excellents bastiments de France », in Jacques Androuet du Cerceau, Picard, 2010, pp. 257-274.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.