Bibliothèque d'Architecture d'un Amateur, de Vitruve à Ledoux

Live Auction
starts: March 6, 2014 @ 03:00 PM
Hôtel Meurice - Salon Pompadour - 228 rue de Rivoli - 75001 Paris
Available lot photos
24
Result
15,000 euros
Speciality
Other specialist areas
BOILLOT (J.). Nouveaux Pourtraitz et figures de termes pour user en l’architectu...

BOILLOT (J.). Nouveaux Pourtraitz et figures de termes pour user en l’architecture. Langres, Iehan des Prey, [1592], petit in-folio de 62 ff. sign. *6, A-H6, I8, veau fauve, encadrement à froid autour des plats, serti d’une pièce de veau plus sombre, motif doré au centre, dos à nerfs orné d’un fer plusieurs fois répété, tranches lisses (reliure du XXe siècle). ÉDITION ORIGINALE, rare. Elle est dédiée à Louis de Gonzague, duc de Nevers. Joseph Boillot (ca 1545-1605), à la fois architecte, peintre et graveur, servit Henri IV dans son armée en qualité d’ingénieur. En remerciement de ses bons services, le roi le nomma contrôleur du grenier à sel et directeur du magasin des poudres et salpêtres à Langres, sa ville natale. On lui doit ce recueil de termes et un ouvrage d’art militaire, Modèles d’artifices de feu et de divers instruments de guerre, publié en 1598 par Quentin Mareschal à Langres. Dans sa préface, l’auteur nous explique en quoi son travail est novateur : « ceste invention ou disposition de termes en forme d’animaulx serait pour sa nouveauté plustost receuë & bien venuë, que la façon ordinaire avec le temps d’avoir du crédit. » Ne ferait-il pas ici allusion aux travaux d’Hugues Sambin (ca 1520-1601) qui avait publié en 1572 un recueil de termes d’hommes et de femmes ? Du reste, Sambin est celui qui a le plus influencé Boillot, qui lui-même semble être l’une des sources d’inspiration de Wendel Dietterlin (ca 1550-1599). Les textes sont un mélange de légendes extraites du De natura animalium d’Ælian (ca 175-ca 235) et des écrits d’Aristote, Pline, Albert le Grand et Conrad Gesner (1516-1565). L’illustration se compose d’un encadrement de titre gravé, d’un portrait de l’auteur et de 55 gravures de termes d’animaux à pleine page où règne la fantaisie : 16 sont interprétées sur bois et 39 selon la technique de la taille-douce, seules ces dernières sont signées J. Boillot. L’iconographie est complétée par une série d’initiales ornées d’animaux, de bandeaux et culs-de-lampe. L’ouvrage connut une traduction allemande, publiée à Strasbourg en 1604, et une édition parisienne sortie des presses de Pierre van Lochon, avec les figures réduites. Exemplaire de qualité à bonnes marges, non lavé. Le bandeau et le cul-de-lampe du feuillet C1 ont été mal imprimés. Dimensions : 310 x 195 mm. Guilmard, p. 26, n° 21 ; Linzeler, Inv. du fonds français : graveurs du XVIe siècle, 1932, I, pp. 98-114 ; Mortimer, I, 108 ; Jeanson, I, 1987, n° 79 ; […], Bêtes édifiantes, le divertissement d’un ingénieur langrois du XVIe siècle, Joseph Boillot, Langres, 1995.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.