Bibliothèque d'Architecture d'un Amateur, de Vitruve à Ledoux

Live Auction
starts: March 6, 2014 @ 03:00 PM
Hôtel Meurice - Salon Pompadour - 228 rue de Rivoli - 75001 Paris
Available lot photos
39
Result
11,250 euros
Speciality
Other specialist areas
DAN (P.). Le Trésor des merveilles de la maison de Fontainebleau… Paris, S. Cram...

DAN (P.). Le Trésor des merveilles de la maison de Fontainebleau… Paris, S. Cramoisy, 1642, in-folio, veau granité, armes au centre des plats, dos à nerfs orné, tranches dorées (reliure de l’époque). ÉDITION ORIGINALE de la première étude descriptive du château de Fontainebleau et de ses jardins et dépendances, depuis sa fondation jusqu’aux diverses modifications apportées sous le règne de Louis XIII (1589-1643). Pierre Dan (ca 1580-1649), supérieur du couvent royal de Fontainebleau, se présente dans ce livre à la fois comme historien de la célèbre résidence royale, mais aussi comme son chroniqueur. En tant qu’historien, il décrit les bâtiments, rappelant entre autres que la construction des ailes de la cour du Cheval blanc est due à Serlio, attribution confirmée par J.-M. Pérouse de Montclos, il s’attarde sur les différentes pièces, avec une importante place consacrée à la galerie d’Ulysse, et n’oublie pas les jardins avec leurs célèbres fontaines, dessinées par les Francine, les dépendances et les alentours, dont les forêts. Puis, le chroniqueur consigne un grand nombre d’événements qui ont émaillé la vie du château : une cérémonie organisée à l’occasion d’une promotion de l’ordre du Saint-Esprit, la visite d’une ambassade turque, une chasse avec Henri IV… La famille florentine des Francini, ou Francine, fut une dynastie d’ingénieurs hydrauliciens ou fontainiers qui occupèrent les fonctions d’intendants des eaux et forêts royales pendant cent soixante ans. Les premiers arrivés, en 1598, sont Thomas, le surintendant des eaux et fontaines de Pratolino, entre 1594 et 1596, et Alexandre, qui fut nommé en 1602 responsable des jeux d’eaux des jardins de Fontainebleau, alors que son aîné en avait dessiné les fontaines. Dan confia la partie iconographique à Abraham Bosse (1604-1676) et Michel Lasne (1595-1667), qui gravèrent 9 planches d’après les dessins des frères Thomas et Alexandre Francine. Huit d’entre elles représentent des fontaines, dont celle de la Volière, bâtie sous Henri IV, et celle du Tibre. La neuvième est un plan du château et des jardins montrant une vue à vol d’oiseau prise côté ouest. Ce plan, semble-t-il, ne fut précédé que par ceux d’Androuet du Cerceau, publiés vers 1579. Prestigieux exemplaire, sur GRAND PAPIER, aux armes de Louis-Urbain Le Fèvre de Caumartin, marquis de Saint-Ange, qui fut successivement intendant des finances en 1690, puis conseiller d’État en 1697. Il mourut dans son château de Saint-Ange, près de Fontainebleau, où il avait rassemblé une importante bibliothèque. Un mors et une coiffe très habilement restaurés, ainsi qu’une petite galerie de vers obturée. Dimensions : 339 x 244 mm. Provenances : Bibliothèque Barbet (Cat., 1932, n° 532), avec son cachet ; un ex-libris moderne non identifié. Katalog Berlin, 2460 ; Ganay, 18 ; Pérouse de Montclos (J.-M.), Fontainebleau, pp. 29, 46, 52, 210 et 217 ; Olivier, 651.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.