Bibliothèque d'Architecture d'un Amateur, de Vitruve à Ledoux

Live Auction
starts: March 6, 2014 @ 03:00 PM
Hôtel Meurice - Salon Pompadour - 228 rue de Rivoli - 75001 Paris
Available lot photos
17
Result
17,500 euros
Speciality
Other specialist areas
DUPÉRAC (E.). I vestigi dell’antichita di Roma… Rome, Laurent de la Vacherie, 15...

DUPÉRAC (E.). I vestigi dell’antichita di Roma… Rome, Laurent de la Vacherie, 1575, in-4°, cuir de Russie havane, roulette et filets dorés autour des plats, dos à nerfs orné d’un éléphant plusieurs fois répété, tranches dorées (reliure anglaise du XVIIIe siècle). ÉDITION ORIGINALE et PREMIER TIRAGE. Un feuillet de titre et 39 eaux-fortes chiffrées 2 à 40. Architecte, peintre et graveur français, Étienne Dupérac (1525-1604) travailla pour Henri IV qui lui confia la direction des travaux qu’il fit exécuter au palais de Fontainebleau. Tout en remplissant ses fonctions d’architecte, Dupérac peignit dans la salle de bains cinq sujets inspirés des dieux marins et des amours de Jupiter et de Callisto. Avant d’occuper cette charge, il fit un long séjour à Rome, période pendant laquelle il travailla pour Lafreri en gravant de nombreuses vues pour le Speculum romanae magnificentiae. Il réalisa pour son propre compte la série d’eaux-fortes que nous présentons ici, I vestigi dell’antichita di Roma, dont la valeur documentaire reste encore capitale pour les archéologues. Il s’était attaché à y reproduire les monuments romains (temples, arcs de triomphe, thermes, pyramides, colonnes…) dans l’état dans lequel ils étaient à l’époque. L’ordre des planches est établi suivant un itinéraire ; cette suite était en effet initialement destinée aux pèlerins. L’ouvrage connut un vif succès et fut réédité de nombreuses fois au cours des XVIIe et XVIIIe siècles. Superbe exemplaire monté sur onglet, dont la reliure peut être attribuée à John Brindley, Christopher Chapman ou encore Edwin Moore, les meilleurs artisans de l’époque. Dimensions : 236 x 210 mm. Provenance : Sir Andrew Fontaine (1676-1753), le célèbre collectionneur anglais, ami de Leibnitz, Swift, Cosimo III, Duke of Devonshire… et propriétaire de Narford. BAL, V, 3833 (éd. de 1773) ; Fowler & Baer, 111 (second tirage, collation différente) ; Millard, IV, 35 (collation différente) ; Olschki, 16857 ; […], Builder and Humanists, The Renaissance Popes as Patron of the Arts, University of St-Thomas Art Department, Houston, 1966, pp. 307-308 (“It is a key source for the state of the roman monuments as they existed in the sixteenth century.”) ; Kissner, 125 (éd. de 1575, un titre et 39 pl.) ; Clavreuil (B.) & Périer (N.), Des Français à Rome, p. 15 (« Édition originale, deuxième tirage, avec la dédicace à Giacomo Buoncompagni. »).

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.