Bibliothèque d'Architecture d'un Amateur, de Vitruve à Ledoux

jeudi 6 mars 2014 à 15h00
Hôtel Meurice - Salon Pompadour - 228 rue de Rivoli - 75001 Paris
Images du lot disponibles
49
Résultat
8,125 euros
Specialité
Autres thèmes
[MAROT (J.)]. Le magnifique château de Richelieu, en général et en particulier o...

[MAROT (J.)]. Le magnifique château de Richelieu, en général et en particulier ou les plans, les élévations et profils généraux et particuliers dudit chasteau… Paris, s. d. [ca 1660], in-4° oblong, veau moucheté, roulette dorée autour des plats, dos de maroquin rouge à nerfs orné d’un treillage de filets ondulés, chiffre entrelacé et couronné frappé dans le caisson supérieur, tranches mouchetées (reliure du XVIIIe siècle). ÉDITION ORIGINALE. Richelieu bâtisseur. Depuis son entrée au Conseil du roi en 1624, jusqu'à sa mort, Armand Jean du Plessis de Richelieu (1585-1642), cardinal duc de Richelieu, ne cessa de construire, mais c'est à partir de 1630, année charnière où il consolide son pouvoir, qu'il donna une plus large ampleur à ses activités de bâtisseur. En douze ans, il fit bâtir le palais Cardinal à Paris, le château de Rueil, l'église et l'université de la Sorbonne, ainsi que le château et la ville de Richelieu en Poitou. De cette production, seule subsiste l'église de la Sorbonne, quelques estampes, et cet album. Aucun dessin original de cette entreprise n'est aujourd'hui conservé. Le Cardinal et Jacques Lemercier (1585-1654). Préfigurant Louis XIV qui prit Le Vau à Fouquet, Richelieu emprunta dès 1627 à Marie de Médicis l'architecte du palais du Luxembourg, Jacques Lemercier. Peu connu et étudié, Lemercier reçut une formation de maître-maçon qui l'amena naturellement au métier d'architecte. Son séjour à Rome au début du XVIIe siècle l’influença durablement. Homme de culture, comme en témoigne sa vaste bibliothèque, il devint architecte du roi en 1619, mais le réel envol de sa carrière date de sa rencontre avec le Cardinal, qui en fit le responsable de son programme architectural. En 1639, il devint premier architecte du roi, la plus haute fonction pour un architecte à la cour. À la mort du Cardinal, Lemercier se fit plus discret. Le château de Richelieu en Poitou. Construit à l’origine par son père en 1580, Richelieu demanda à son architecte de préserver le vieux château et de l’incorporer à un ensemble plus vaste, s’articulant autour de ce château, d’un parc et d’une ville. Cette combinaison ville-château deviendra l’archétype des formes baroques au service du pouvoir. L’influence italienne se retrouve ici dans une profusion de statues romaines, modèle que Lemercier observa en visitant les villas Médicis et Borghèse, lors de son séjour italien. Le château fut démoli au XIXe siècle. Pour commémorer cette entreprise, un album fut élaboré, peut-être à l’initiative de Buisine, l’auteur de la dédicace. Il le dédia au neveu du Cardinal. 19 planches, simples ou doubles, par Jean Marot (1609-1679), forment cet album. Elles figurent des plans, des vues et perspectives, ainsi que des élévations et profils. Exemplaire du premier tirage au chiffre du Earl of Essex, Viscount Maldon et Baron Capell of Hadham. Coiffe supérieure usée. Dimensions : 242 x 332 mm. Provenance : Earl of Essex, avec son ex-libris. BAL, III, 2043 ; Fowler & Baer, 192 ; Millard, I, 115 ; Guilmard, p. 84, n° 3.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.