Bibliothèque d'Architecture d'un Amateur, de Vitruve à Ledoux

Live Auction
starts: March 6, 2014 @ 03:00 PM
Hôtel Meurice - Salon Pompadour - 228 rue de Rivoli - 75001 Paris
Available lot photos
7
Result
28,750 euros
Speciality
Other specialist areas
VITRUVE (Marcus Vitruvius Pollio, dit). Architecture ou art de bien bastir… Pari...

VITRUVE (Marcus Vitruvius Pollio, dit). Architecture ou art de bien bastir… Paris, J. Cazeau, 1547, in-folio de 184 ff. sign. A4, A-Z6, Aa-Cc6, A-D6, veau fauve, dos à nerfs orné d’un chiffre entrelacé couronné plusieurs fois répété, roulette intérieure dorée, doublure de tabis vert, tranches rouges (reliure du début du XVIIIe siècle). ÉDITION ORIGINALE de la première traduction française complète du De architectura. Un livre à trois mains. Bien que publié par J. Cazeau, ce livre a été conçu par Jean Barbé avec la collaboration de Jean Martin et du sculpteur Jean Goujon (ca 1510-ca 1569). Il mourut l’année même de sa parution, son beau-frère et associé se chargea de le diffuser. Jean Martin (?-1553), le traducteur du Songe de Poliphile (1546), des œuvres d’Alberti (1553) et de Serlio, est l’auteur de cette traduction revue par Jean Goujon, qui réclame aussi la paternité d’une partie des illustrations, revendication confirmée par J. Martin dans son « Avertissement aux lecteurs » : « … Maistre Iehan Gouion qui a faict nouvellement les figures concernant la massonnerie ». C’est donc l’un des seuls livres que l’on puisse attribuer formellement à Jean Goujon, l’artiste du château d’Anet, puisque les autres le sont sans preuve. 158 figures, dont un portrait sur le feuillet de titre répété au colophon, constituent le cycle iconographique. Excepté celles dessinées et peut-être gravées par Jean Goujon, une partie sont inspirées des Vitruve de 1511 et 1521 et du Serlio de 1545. L’ornementation est constituée d’une belle série d’initiales soit à fond criblé soit à arabesques noires. Prestigieux exemplaire, réglé et à grandes marges, relié pour l’un des grands bibliophiles du XVIIIe siècle, Jean Baptiste Denis Guyon de Sardière (1674-1759). Il avait pour habitude de faire habiller ses livres de veau fauve, qu’il marquait de sa signature aux premier et dernier feuillets. Il acquit en 1724 d’importants manuscrits à la vente du château d’Anet. À sa mort, sa bibliothèque fut acquise en bloc par le duc de La Vallière. Coiffes frottées. Dimensions : 360 x 235 mm. Provenances : Guyon de Sardière (Cat., 1759, n° 383) ; La Vallière (Cat. I, 1767, n° 2132) ; Firmin Didot (Cat., 29 mai 1879, n° 296) ; Foulc (Cat., 1914, n° 63) ; Rahir (Cat. II, 1931, n° 704) ; Abdy (Cat., 1975, n° 24) ; Le Franc. BAL, IV, 3509, pour un ex. dans une reliure du milieu du XVIe siècle, d’une hauteur de 369 mm ; Fowler & Baer, 403, pour un ex. dans une reliure à l’imitation de celles de Grolier, d’une hauteur de 340 mm ; Cicognara, 710 ; Millard, I, 163, pour un ex. relié à l’époque, 360 x 240 mm ; Mortimer, II, 549.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.