Bibliothèque d'Architecture d'un Amateur, de Vitruve à Ledoux

jeudi 6 mars 2014 à 15h00
Hôtel Meurice - Salon Pompadour - 228 rue de Rivoli - 75001 Paris
Images du lot disponibles
4
Résultat
125,000 euros
Specialité
Autres thèmes
VITRUVE (Marcus Vitruvius Pollio, dit). Hoc in volumine haec opera continentur. ...

VITRUVE (Marcus Vitruvius Pollio, dit). Hoc in volumine haec opera continentur. L. Vitruuii Pollionis de architectura libri decem – Sexti Iulii Frontini de aquaeductibus liber unus. Angeli Policiani opusculum : quod panepistemon inscribitur. Angeli Policiani in priora analytica praelectio. Cui titulus est Lamia. [Venise, Christophorus de Pensis (?)], 13 nov. 1495, in-folio de 86 ff. sign. [∏2], A-I6, K-L4, a-b6, aa6, bb4 (∏1 r°, titre ; ∏2 v°, index ; A1, Vitruvius : L4 r°, premier colophon : Florentiae, 1496 ; L4 v°, blanc ; a1 r°, Politiani Panepistemon ; a6 v°, second colophon : Venetiis, 13 nov. 1495 ; b1 r°, Politiani Lamia ; aa1, Frontinus), veau brun estampé à froid sur ais de bois, traces de fermoir, tranches lisses (reliure de l’époque). SECONDE ÉDITION, très rare. Le De architectura connut trois éditions incunables, toutes introuvables aujourd’hui. La première, datée aujourd’hui entre août 1486 et août 1487, fut éditée par J. Sulpitius à Rome, probablement sur les presses soit de E. Silber, soit de G. Herolt, natif de Bamberg. La seconde, établie pour le De architectura en partie d’après celle de Sulpitius, est complétée par le texte de Frontin, De aquaeductibus et ceux de Angel Politianus, l’éditeur du De re aedificatoria (Florence, 1485, le n° 1 de cette collection), Panepistemon et Lamia. Les bibliographes ne s’accordent pas sur le nom de l’imprimeur : le BMC a retenu celui de Christophorus de Pensis, de Venise, et pour le nom de l’éditeur, celui de Cattaneo est proposé par le BAL. Le De architectura libri decem, l’unique traité d’architecture qui nous soit parvenu de l’époque romaine. Les historiens sont partagés quant à l’époque où vécut Vitruve. Les uns proposent le Ier siècle avant J.-C., les autres, le siècle suivant. Néanmoins, son traité, qui décrit la pratique romaine sous l’empereur Auguste, a nourri la passion de la Renaissance pour le style classique. Découvert en 1414, le texte inspira ainsi des architectes aussi importants qu’Alberti ou Palladio. La tradition n’avait pas conservé les dessins. 5 bois gravés, dont deux diagrammes. Exemplaire sauvage à belles marges, bien conservé dans sa première reliure. Traces de mouillures, plus ou moins prononcées, en marge des feuillets. Dos anciennement couvert d’un vélin. L’ordre des textes indiqué au f. ï‚’1 r° n’a pas été suivi ici, comme dans l’exemplaire décrit par le BAL et le BMC. Dimensions : 317 x 213 mm. Provenances : W. Gedney Beatty (1869-1941) ; Metropolitan Museum of Art, Department of Prints, avec son cachet « Metropolitan duplicate, 10/07 ». BAL, IV, 3490, pour un ex. en vélin du XVIe siècle, d’une hauteur de 312 mm ; Fowler & Baer, 391, pour un ex. en vélin ancien, d’une hauteur de 295 mm ; Cicognara, 694 ; Millard, IV, 155 ; BMC, V, 474 (éd. de 1497), pour un ex. en maroquin bleu décoré, 281 x 194 mm ; Goff, V-307 ; IGI, 10347 ; Sander, 7693 ; Carter (J.) & Muir (P. H.), Printing and the Mind of Man, 26, (édition princeps, 1483-1490).

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.