Bibliothèque du Vicomte Couppel du Lude

lundi 23 novembre 2009 à 14h30
Hôtel du Louvre - Salon Rohan - Place André Malraux - 75001 Paris
Images du lot disponibles
8
Estimation
5,000 - 6,000 euros
Specialité
Autres thèmes
FAZELLO (Tommaso).Se rebus Siculis decades duae, nunc primum in lucem editae.Pal...
FAZELLO (Tommaso).
Se rebus Siculis decades duae, nunc primum in lucem editae.
Palermo, Joannes Matthaeus Maida (et Franciscum Carraram), 1558.
In-folio, maroquin rouge sombre, filets à froid et dorés avec large bordure aux fleurs de lotus stylisées encadrant les plats, rectangle central orné d'un décor de type rectangle-losange entrelacés et rinceaux de filets avec fers pleins, vides et azurés, armoiries au centre et pièces d'armoiries répétées au-dessous dans un médaillon avec métal jadis argenté, dos orné au fer et à la fleur de lotus stylisée, tranches dorées et ciselées (Reliure de l'époque).

Édition originale de cette précieuse histoire de la Sicile - composée à la demande de Paul Jove - par le père dominicain d'origine sicilienne Tommaso Fazello (1490-1570), à la rédaction de laquelle il consacra une vingtaine d'années.
Imprimée à Palerme, en lettres rondes, elle est ornée des armes impériales sur le titre et de la très curieuse copie d'un monument épigraphique en caractères arabes, sur double page, constituant l'un des tout premiers documents de l'épigraphie arabe d'Occident.
Le privilège est donné par l'autorité du roi Philippe II d'Espagne et au pape Paul IV lui-même, à qui l'exemplaire a appartenu.
ÉLÉGANTE RELIURE ROMAINE AUX ARMES DU PAPE PAUL IV.
Gian Pietro Carafa (1476-1559) fut élu pape le 23 mai 1555.
Évêque de Chieti (1504) et archevêque de Brindisi (1518) avant de fonder en 1524, avec saint Gaétan de Thiène, l'ordre des Théatins, il devint par la suite cardinal archevêque de Naples (1536).
Austère et réformateur zélé, il mit toute son énergie à chasser les Espagnols d'Italie.
Réorganisateur de la cour pontificale, Paul IV plaida pour le maintien d'une éthique rigoureuse au sein de l'Église, et rétablit l'Inquisition et la censure des livres (d'où est né le célèbre Index librorum prohibitorum).
Cete superbe reliure a été exécutée avec toute vraisemblance par le libraire et relieur papal Nicolo Franzese, qui travailla pour Jules III, Paul IV, Giovanni Battista Grimaldi, Alessandro Farnese… La littérature sur l'histoire de la reliure offre de nombreux exemples de spécimens sortis de son atelier, décorés avec des fers identiques à ceux que l'on rencontre sur notre reliure : De Marinis, nos 920 et 930 ; Nixon, n° 30 ; Needham, Twelve centuries, n° 51 ; A. Hobson, Apollo and Pegasus, pl. XVa et b, et XVI ; Legature papali, BAV, 1977, pl. LXXXIII.
La curieuse bordure à la fleur de lotus se trouve dans des reliures reproduites par de Marinis, La Legatura, n° 661 ; Hobson, Maioli, pl. 58 ; Legature papali, BAV, 1977, n° 111, pl. LXXXVI et en couverture ; Cavalli & Terlizzi, Legature di pregio in Angelica, Rome, 1991, n° 9.
Exemplaire sans la table, contenant 14 feuillets, qui se trouve dans certains exemplaires seulement.
Rousseurs uniformes à plusieurs feuillets.
Dos et coins refaits, avec restauration de la bordure au premier plat.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.