Bibliothèque du Vicomte Couppel du Lude

lundi 23 novembre 2009 à 14h30
Hôtel du Louvre - Salon Rohan - Place André Malraux - 75001 Paris
Images du lot disponibles
26
Résultat
10,800 euros
Specialité
Autres thèmes
STATUTS ET ORDONNANCES (Le Livre des) de l'ordre et milice du benoist Sainct Esp...
STATUTS ET ORDONNANCES (Le Livre des) de l'ordre et milice du benoist Sainct Esprit, estably par le Tres- Chrestien Roy de France & de Pologne Henry troisième de ce nom. S.l.n.d.
[Vers 1581].
In-4, maroquin brun, triple filet, semé de fleurs de lis et de flammes du Saint Esprit, dans les angles chiffre royal couronné (Henry III et Louise de Lorraine), au centre armoiries royales (de France, de Pologne et du Grand Duché de Lituanie), encadrées du fer du Saint Esprit dans un médaillon ovale, dos lisse orné d'un semé de fleurs de lis, tranches dorées (Reliure de l'époque).

Saffroy I, 4933.
SECONDE ÉDITION DU LIVRE DES STATUTS ET ORDONNANCES DE L'ORDRE DE CHEVALERIE LE PLUS PRESTIGIEUX DE LA MONARCHIE FRANÇAISE.
En fondant cet ordre le 31 décembre 1578, en pleine guerre de religion, Henri III souhaitait regrouper autour de lui les principaux chefs du parti catholique.
La Trinité évoquée par le symbole du Saint Esprit fait référence aux trois événements majeurs de la vie d'Henri III : sa naissance, son accession au trône de Pologne et à celui de France, survenus tous trois le jour de la Pentecôte.
Les statuts de l'ordre précisent que les membres français, au nombre de cent, doivent avoir au moins 35 ans, être nobles depuis trois générations, être membres de l'ordre de Saint Michel, et jurer fidélité à leur foi et à leur roi.
EXEMPLAIRE RELIÉ AUX ARMES DU ROI HENRI III et à son chifre, combiné avec celui de son ÉPOUSE Louise de Loraine.
Fils de Henri II et Catherine de Médicis, roi de Pologne de janvier à juin 1574, puis roi de France en février 1575, à la mort de son frère Charles IX, Henri III (1551-1589) affronta de multiples problèmes économiques, politiques et quatre guerres de religion ; il fut assassiné par la Ligue le 2 août 1589.
L'exemplaire contient 19 pages couvertes de prières manuscrites, dans une écriture ronde et très lisible : les contre-gardes et les gardes, le verso du premier titre, les marges du second titre et la fin du dernier feuillet portent des prières manuscrites, en français et en latin, adressées à la Vierge (Oraison de ma dame sainte Genouvieve, Oraison de nostre Dame de Lieppe, Oraison de notre Dame de Lorette...).
Elles ont été, selon une note manuscrite du XIXe siècle portée sur l'exemplaire, erronément attribuées à Henri III lui-même.
On sait qu'Henri III, marqué par les malheurs de son époque, eut une vie tournée vers la prière.
Il fut très influencé par la crise spirituelle qui se ressentait alors et créa lui-même quatre congrégations religieuses.
Ex-libris armorié [Fauvel ?] gratté et non identifié.
Signature (illisible) sur le premier titre, datée 1826.
Premier titre largement découpé et réenmargé en pied ; verso du f. A6 recouvert d'un papier vergé blanc cachant la plupart du texte imprimé et d'autres notes.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.