Bibliothèque du Vicomte Couppel du Lude

lundi 23 novembre 2009 à 14h30
Hôtel du Louvre - Salon Rohan - Place André Malraux - 75001 Paris
Images du lot disponibles
27
Résultat
24,000 euros
Specialité
Autres thèmes
TOLOMEI (Claudio).De le lettere, lib.Sette.Con una breve dichiarazione in fine d...
TOLOMEI (Claudio).
De le lettere, lib.
Sette.
Con una breve dichiarazione in fine di tutto l'ordin de l'ortografia di cuesta opera.
Venise, Gabriel Giolito de Ferrari, 1547.
Grand in-8, veau fauve, double encadrement et bandes d'entrelacs serties de filets d'or peintes dans des tons orangé, blanc et vert formant une riche composition de type rectangle-losange, cercle au milieu se prolongeant dans un second rectangle aussi patté et au centre de celui-ci deux triangles entrelacés et prolongés au-dessus et au-dessous du cercle, au centre des triangles un losange cintré, fers mosaïqués à la cire verte aux angles et sur la composition, rinceaux de filets avec fleurs stylisées de même, sur les bords fers en forme de S fleurie, dos orné de petits fleurons, traces d'attache sur les bords, tranches dorées et ciselées (Reliure de l'époque).

A. Hobson, Apollo and Pegasus, Amsterdam, 1975, pp. 37-47.
Édition originale de ce recueil de lettres de l'humaniste, poète, homme d'église et politique siennois Claudio Tolomei (vers 1483/1490 - 1556), entré au service des papes Clément VII et Paul III, ainsi que de Pier Luigi Farnese.
Considéré comme l'un des plus brillants écrivains italiens de son temps, Tolomei fonda, sous la protection du cardinal Ippolito de Medici, l'Accademia della Vertù, destinée à encourager l'étude des lettres, en particulier Vitruve et les antiquités de Rome.
À la cour papale, Claudio Tolomei fréquenta Annibale Caro, F. M. Molza, R. Amaseo, Paolo Giovio, Apollonio Filareto, L. Contile, G. Palatino, Pietro Aretino, L. Alamani, G. Filandrier, Giovanni Battista Grimaldi et plusieurs autres érudits et bibliophiles, commanditaires des plus belles reliures exécutées à Rome pendant la première moitié du XVIe siècle.
Cette correspondance contient de très précieux renseignements sur les idées et les échanges des grands humanistes de la Renaissance, et sur l'histoire de l'art en particulier.
L'illustration, entièrement gravée sur bois, comprend la grande marque typographique de Giolito sur le titre, et la petite marque au recto du dernier feuillet, une carte de la région de Grosseto comprenant le Monte Argentario et les îles de Giglio et de Giannutri (f. 153), et 387 lettrines historiées.
Exemplaire réglé.
SPLENDIDE RELIURE PARISIENNE EXÉCUTÉE PAR LE RELIEUR DIT “ DE MANSFELD ” (Mansfeld Binder), entre 1550 et 1559.
Ce brillant relieur a travaillé aussi pour Jean Grolier, pour Thomas Mahieu, pour Marc Laurin ou Lauweryn, et en particulier pour Pierre Ernest de Mansfeld (1517-1604), lorsque ce comte était prisonnier au donjon de Vincennes, entre 1552 et début 1557.
Le prototype de ce décor - dont les éléments essentiels sont les deux triangles entrelacés et entourés d'un cercle - est peut être une reliure aux filets d'or exécutée pour Grolier.
Elle recouvre un Philippus Beroaldus, Commentarii et annotationes in Philippicas, Bologne, Hectoris, 1501, in-folio, conservé à la Landesbibliothek de Gotha, reproduit par A. Wallis, pl. XXXIV (C. Shipman n° 50 ; G. Austin, n° 50).
Certains fers employés dans l'ornementation de notre reliure se retrouvent dans celle d'un Recueil de dessins originaux de Jacques Androuet du Cerceau, exécutée vers 1560, de la collection Dutuit (n° 188, avec reproduction).
C'est du même atelier qu'est sortie aussi la reliure qui couvre l'Arnobius Afer, Disputationum adversus gentes, Rome, Priscianensis, 1542, in-folio, conservée à la Bibliothèque de l'Arsenal (Le Roux de Lincy (n° 18, pl. 6). - G. Austin, n° 30).
Ici le relieur dit “ de Mansfeld ” a utilisé des éléments importants de son matériel, présents dans notre reliure, le fer des angles et le fer en forme de S fleuri répété sur les bords et à l'intérieur du médaillon central de l'Arnobius.
Enfin le Baptista Platina, De vitis ac gestis summorum pontificum, Cologne, Cervicornus, 1540, in-folio, de la Pierpont Morgan Library, relié pour Grolier par le même artiste, contient les mêmes fers d'angle que le nôtre, répétés à l'intérieur des entrelacs, et presque tous les autres fers utilisés dans la reliure de notre Tolomei, y compris le petit fleuron du dos, identique dans les deux reliures.
(H.M. Nixon, Sixteenth-Century gold-tooled bookbindings in the Pierpont Morgan Library, New York, 1971, n° 22, avec reproduction - G. Austin, n° 398.3).
Ex-libris manuscrits du XVIIe siècle sur la première garde : Di Maffeo [Maffeo Barberini, 1568-1644, pape sous le nom d'Urbain VIII (?)].
Di Paolo (?) Sovarzo, 1730, suivi d'une note bibliographique sur la rareté de cette édition.
Étiquette du marchand d'art A.S. Drey de Munich (début du XXe siècle).
Petite piqûre de vers loin du texte sur la marge inférieure des 13 premiers feuillets.
Insignifiante mouillure marginale sur quelques feuillets de la fin.
Coiffes, charnières et coins restaurés.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.