Bibliothèque Georges Wendling et à divers amateurs

vendredi 2 octobre 2015 à 14h30
Salle Rossini - 7, rue Rossini 75009 Paris
Images du lot disponibles
21
Résultat
13,420 euros
Specialité
Autres thèmes
MOLIÈRE. Le Sicilien ou l’Amour peintre, comédie. Paris, Jean Ribou, 1668. In-12...
MOLIÈRE. Le Sicilien ou l’Amour peintre, comédie. Paris, Jean Ribou, 1668. In-12, broché, couverture d'attente, adresse encrée au pochoir sur le premier plat, non rogné, boîte en maroquin rouge moderne. Édition originale.
« De même que Mélicerte, la comédie du Sicilien ou l'Amour peintre était comprise dans le Ballet des Muses de Benserade, le poète attitré de la Cour. La première représentation eut donc lieu au château de Saint-Germain-en-Laye le 14 février 1667. [...] Le succès de la représentation fut très net et Le Sicilien prit place immédiatement parmi les belles réussites de Molière. La prose cadencée qu'il utilisa dans cette circonstance s'adaptait parfaitement à la musique et Robinet n'hésita pas à qualifier de chef-d'œuvre cette nouvelle expression théâtrale.
Le 10 juin 1667 eut lieu la représentation publique à Paris, au Théâtre du Palais Royal, représentation qui fut très goûtée des spectateurs. On joua 17 fois Le Sicilien au cours des mois de juin et juillet 1667, puis 2 fois encore avant la mort de Molière. La pièce avait surtout conquis le public lettré par sa légèreté élégante et par le charme qui se dégageait des personnages. » (Guibert).
Le privilège est daté du dernier jour d'octobre 1667 et l'achevé d'imprimer du 9 novembre de la même année ; et ce, bien que le titre porte le millésime de 1668, car c'est seulement à l'occasion de l'enregistrement des privilèges de l'Amphitryon et du Mariage forcé, le 6 mars 1668, que Le Sicilien obtint le sien.
Rarissime exemplaire broché, à toutes marges.
C'est un des plus grands exemplaires connus (165 x 105 mm). Rappelons pour comparaison que l'exemplaire Rochebilière, haut de 146 mm, était qualifié de « très grand de marges » par Anatole Claudin. Les feuillets du privilège, à la fin du volume, n'ont pas même été complètement coupés. Le volume se présente dans une sous-brochure du XVIIIe siècle à l'adresse du libraire Jean-Nicolas Duchesne (1757-1845). Il est conservé dans une boîte en plein maroquin rouge moderne garnie de tabis assorti.
L'ex-libris et le cachet de Georges Wendling ont été placés à l'intérieur de la couverture, où un précédent ex-libris a été supprimé.
Collation : [2] ff., 81 pp., [2] ff., [1] f. blanc. – Guibert, I, 201-203, n°1 – Lacroix, n°14 – Rochebilière, n°333 – Tchemerzine-Scheler, IV, 782 – Diesbach-Soultrait : Coll. Jean Bonna, XVIIe siècle, n°179.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.