Bibliothèque Guy Bigorie

Live Auction
starts: April 25, 2019 @ 02:00 PM
Hôtel Ambassador - 16 boulevard Haussmann, 75009 Paris
Available lot photos
194
Result
11,250 euros
Speciality
Other specialist areas
MUSSET (Alfred de). Les Nuits. Paris, Meynial, 1911. In-8, maroquin bleu nuit, d...

MUSSET (Alfred de). Les Nuits. Paris, Meynial, 1911. In-8, maroquin bleu nuit, double encadrement de listels de maroquin mosaïqué sable sur les plats, avec quatre grands motifs d’angle de fleurs mosaïquées, grande plaque de cuivre gravée encastrée sur le premier plat, dos lisse orné et mosaïqué de même, tranches dorées, filets intérieurs dorés, doublure et gardes de soie grise, couverture et dos, chemise et étui (Ad. Giraldon del. - G. Canape R.D., 1912).

Édition illustrée en couleurs comportant : un frontispice, 4 planches hors-texte et 4 vignettes par Luc-Olivier Merson gravés à l’eau-forte par Chessa et un titre, un faux-titre et des encadrements par Adolphe Giraldon gravés sur bois par Florian.

Tirage à 140 exemplaires, celui-ci, le n°1, un des 20 sur japon contenant en 4 états les bois et les eaux-fortes (eau-forte pure, état avec remarques en noir et en couleurs, état définitif).

Exemplaire unique enrichi des pièces suivantes :

– un poème autographe d'Alfred de Musset, 7 vers, ébauche inédite : « Je le sais, plus on est belle / Plus on est fière et cruelle / Mais malheur à l’infidèle ! / Dans la nuit, dans la nuit Eternelle / Ma main peut nous unir / Et Dieu punir / Mais quelle folie ! »,

– 2 aquarelles originales : une belle étude de Merson pour le hors-texte de la Nuit de Mai (14 x 10 cm), signée du cachet des initiales en bas à droite et une très jolie aquarelle de Giraldon, L’Amour désespéré (13 x 8 cm),

– des suites d'illustrations en différents états avec corrections de Merson,

– une correspondance concernant les Nuits adressée à Henri Vever : une facture de Giraldon très détaillée où sont notés le nombre d’heures de jour et de nuit, le métro, les visites diverses, le prix des fournitures, facture s’élevant à la somme de 426, 50, réduite à 307, 25 et réglée 220 ; 2 lettres de Giraldon : « L’aquarelle est ratée... Je la recommence...» ; une lettre au sujet du décor du dos de la reliure ; une lettre de Henri Couderc de Saint-Chamant, le bibliophile qui avait conçu l’édition, en date du 30 avril 1909 ; une lettre du libraire Jules Meynial : il destine à Henri Vever l’exemplaire n°1,

– différents prospectus de parution, livret d’exposition, carte d’invitation à l’exposition des reliures originales des Nuits organisée par Meynial en 1914,

– la maquette originale réalisée pour Henri Vever du décor de la reliure, exécutée par Giraldon à l’aquarelle, ajoutée à la fin du volume. Magnifique exemplaire relié avec talent par Georges Canape d’après une maquette d'Adolphe Giraldon.

De la bibliothèque Henri Vever, avec ex-libris.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.