Bibliothèque Henry Bouillier

mardi 9 décembre 2014 à 10h00
7, rond-point des Champs-Élysées 75008 Paris
Images du lot disponibles
19
Estimation
1,000 - 1,200 euros
Specialité
Autres thèmes
Honoré de BALZAC LE LYS DANS LA VALLEE Paris, Werdet, 1er juin 1836. 2 v...
Honoré de BALZAC LE LYS DANS LA VALLEE Paris, Werdet, 1er juin 1836. 2 vol. in-8 (hauteur : 214 mm) de 2 ff., lv et 325 pp. et 1 f. ; 2 ff., 343 [+ 1] pp., maroquin grenat, encadrement doré et à froid sur les plats, dos à nerfs orné, dentelle intérieure et tête dorée, couverture (Bound by Sangorski & Sutcliffe. London. England) Édition originale dont l’introduction retrace l’historique du célèbre procès qui opposa Honoré de Balzac à François Buloz, le directeur de la Revue de Paris, après la publication à l’insu de l’auteur d’épreuves du Lys dans la vallée dans la Revue étrangère de Saint-Pétersbourg. Précieux exemplaire portant sur les titres un ENVOI AUTOGRAPHE SIGNE DE BALZAC EN ANGLAIS à « Mistress Shawe, with the entire devotion of the author. 16 juillet 1836 » (le nom de la dédicataire, malheureusement découpé sur le titre du premier volume, est bien lisible sur celui du second). Jane Grace Lovell, épouse de l’officier Charles Augustus Shawe, était la sœur de la comtesse Guidoboni Visconti avec laquelle Honoré de Balzac eut une relation amoureuse pendant plusieurs années. D’aucuns considèrent, à tort semble-t-il, que Lionel Richard Richard Lovell Guidoboni Visconti, né en mai 1836 à Versailles, est le fils naturel de l’écrivain et de celle qui lui inspira justement certains traits de caractère de lady Dudley, personnage apparu pour la première fois dans le Lys dans la vallée. L’envoi est daté du jour où Balzac signait plusieurs engagements à Saint-Gratien et à Paris, ainsi qu’un acte par lequel le comte Guidoboni Visconti lui donnait procuration pour le représenter en Italie dans une affaire avec un négociant génois au sujet de la vente de deux terres. Peut-être est-ce à cette occasion que Balzac rencontra à Versailles la dédicataire, belle-sœur du comte..… Plusieurs passages sont soulignés à l’encre dans les marges. Quelques légères rousseurs. Marges supérieures des titres découpées. Provenance : Jean Meyer (ex-libris ; cat. du 20 mai 1996, n° 112)
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.