Bibliothèque humaniste Max Cointreau

compte à rebours:
vente live: jeudi 18 mars 2021 à 14h00
Enchérir en live
Images du lot disponibles
2
Estimation
1,000 - 1,200 euros
Specialité
Livres anciens du XVe au XIXe siècle
Thème
théologie
BUDÉ (Guillaume).
De transitu hellenismi ad christianismum, libri tres.
Paris, Robert Estienne, 1535. In-folio, vélin souple, tranches rouges (Reliure ancienne).
Édition originale de ce texte essentiel de la Renaissance, dernier livre du « Prince des humanistes », dont il constitue le testament philosophique et religieux, publié au lendemain de l'Affaire des Placards.
Dédiée à François I
er, « cette édition fut soignée par Jean Thierry de Beauvais qui aida aussi Robert Estienne dans les travaux de son Thesaurus latinæ linguæ », indique Renouard.
En 1529, Guillaume Budé avait fait partie des juges qui condamnèrent Louis Berquin au supplice pour cause de luthérianisme, après l'avoir exhorté à la conversion ; dans plusieurs de ses traités, y compris celui-ci, il s'exprime en adversaire des réformateurs. Il entend par
hellénisme les lettres et la philosophie profanes auxquelles il oppose la doctrine chrétienne.
Superbe impression de Robert Estienne, en caractères romains et grecs, ornée de sa grande marque typographique sur le titre et de jolies lettrines à fond criblé.
Pour la réalisation de cette première édition, l'auteur avait sollicité et obtenu, en février 1535, un privilège royal d'une durée de cinq ans. Sans doute avait-il fourni à l'imprimeur le papier nécessaire à l'impression, car le format des feuilles et leur filigrane sont inhabituels chez Robert Estienne.
Exemplaire grand de marges et bien frais, comportant quelques marginalia de l'époque et deux ex-libris manuscrits de l'ordre trinitaire sur le titre.
Exemplaire placé postérieurement sous une couvrure en vélin ancien. Restaurations au dos, corps d'ouvrage presque déboîté, petite réparation angulaire aux quatorze premiers feuillets, légère mouillure marginale à quelques feuillets.
Renouard, Estienne, 41:1 – Armstrong, 69 – Moreau, IV, n°1222 – Adams, B-3127 – Cat. « Maudits livres », n°223.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.