Bibliothèque humaniste Max Cointreau

compte à rebours:
vente live: jeudi 18 mars 2021 à 14h00
Enchérir en live
Images du lot disponibles
9
Estimation
3,000 - 4,000 euros
Specialité
Livres anciens du XVe au XIXe siècle
Thème
théologie
MUZIO (Girolamo).
Le Mentite ochiniane.
Venise, Gabriele Giolito de' Ferrari et frères, 1551. In-8, maroquin fauve, double encadrement de filets à froid, bordure dorée avec fleurons d'angles, rectangle central au décor de filets droits et courbes formant entrelacs ponctué de fleurons et petits fers dorés, étoile à six branches tracée au filet et contenant une fleurette dorée au centre, dos muet à trois gros nerfs et quatre petits orné de motifs à froid, tranches dorées et ciselées à motif d'entrelacs (Reliure de l'époque).
Édition originale, la seule connue de cette réfutation de la doctrine de Bernardino Ochino, l'auteur de la Tragédie du libre arbitre.
L'ouvrage est dédié au cardinal Hercule Gonzague, évêque de Mantoue.
Girolamo Muzio (1496-1576), poète pétrarquisant et auteur de traités de grammaire et d'arguments chevaleresques, compile dans cet ouvrage cinquante
mentite ochiniane (mensonges d'Ochino), qu'il réfute en ardent défenseur de l'orthodoxie catholique. Apostat, Bernardino Ochino (1487-1565) avait été vicaire général de l'ordre des capucins avant de se convertir au protestantisme et de devenir, en 1545, pasteur de la congrégation italienne d'Augsbourg.
Le volume, élégamment imprimé en caractères italiques à 30 longues lignes, avec les titres et les manchettes en romains, est orné de deux marques au phénix de Gabriele Giolito, différentes, au titre et au verso du dernier feuillet.
Précieux exemplaire dans une riche reliure italienne de l'époque en maroquin décoré.
Il a appartenu au Capitaine Charles Ludovic Lindsay (1862-1924), avec cachet, timbre à sec et mention d'achat paraphée : Bought Sotheby £2.2.0. Après sa mort, l'exemplaire est passé dans la bibliothèque de Belvoir Castle, fief historique des ducs de Rutland dans le Leicestershire, avec cachet daté 1926 et cette mention manuscrite : Left me by Captain C. Lindsay, 1925, Rutland – CLL Cat. n°39. Celle-ci est probablement de la main de la sœur de Lindsay, Violet Manners (1856-1937), duchesse de Rutland, qui fut une célèbre dessinatrice et sculptrice.
Premier et dernier caissons du dos habilement refaits, trous de ver affectant une lettre en marge des deux premiers feuillets et des trois derniers, petite tache grise en marge des dix premiers feuillets, insensibles mouillures, ex-libris manuscrit gratté au titre.
Brunet, III, 1967 – CNCE : 47052.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.