Bibliothèque œnologique Bernard Chwartz

lundi 11 avril 2011 à 14h00
Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009
Images du lot disponibles
25
Résultat
1,560 euros
Specialité
Autres thèmes
GERVAIS (Jean-Antoine).Opuscule sur la vinification, Traitant des vices des méth...
GERVAIS (Jean-Antoine).
Opuscule sur la vinification, Traitant des vices des méthodes usitées pour la fabrication des vins, et des avantages du procédé de Mademoiselle Elizabeth Gervais, breveté du gouvernement par ordonnance de Sa Majesté Louis XVIII pour la même fabrication. Montpellier, Impr. Tournel, 1820 ; in-8, cartonnage bradel, papier rouge à longs grains, encadrement de guirlandes dorées, dos orné, tranches dorées. (Reliure de l'époque).

112 pp., 1 f. (table), 1 f. blanc.
VÉRITABLE ÉDITION ORIGINALE TRÈS RARE.
Le véritable inventeur de la méthode dite de Melle Gervais pour la fabrication du vin, est dom Nicolas Casbois, un professeur de physique membre de l'Académie de Metz.
Dans un de ses mémoires publié en 1782 il disait : on conçoit que moins le vin en fermentation communique avec l'air extérieur, moins il doit perdre de cette partie volatile qui fait sa force et que l'on appelle esprit.
Donc, pour avoir le vin le plus généreux, il faut le faire fermenter dans des vaisseaux parfaitement clos. Mais la fermentation produit des gaz, et ce gaz élastique romprait les vaisseaux ou produirait du vin enragé, s'il ne trouvait pas d'issue ; il faut donc, en fermant les vaisseaux, faire en sorte que le gaz puisse sortir sans que l'air extérieur puisse y pénétrer.
Il n'y a qu'une soupape qui puisse faire cet office.
Et c'est là, très exactement le système de Melle Gervais.
Ce procédé a occupé nombre de sociétés savantes.
Il a obtenu pour son exploitation une autorisation du gouvernement. Elizabeth Gervais est la sœur de l'auteur de cet opuscule.
Elle est déclarée comme l'inventeur du procédé et de l'appareil. Aucune allusion n'est faite à Nicolas Casbois.
Il existe deux éditions de ce livre à la date de 1820, toutes deux de Montpellier.
Les bibliographies ne font pas la différence.
La première, que voici, possède au titre une vignette gravée sur bois et ne contient pas, à la fin, les lettres de F. de Neufchateau et de Chaptal. Simon Vinaria 19 - Lambert 441 - Quérard III, 336 - Oberlé Fritsch 163.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.