Bibliothèque Philippe Gentilhomme

Live Auction
starts: October 17, 2009 @ 02:00 PM
Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009 Paris
Available lot photos
29
Result
5,160 euros
Speciality
Other specialist areas
CRENNE (Hélisenne de). Les Angoysses douloureuses qui procedent d'amours.Paris, ...
CRENNE (Hélisenne de). Les Angoysses douloureuses qui procedent d'amours.
Paris, au Palays en la gallerie par ou on va a la chancellerie, 1541. 3 parties en un volume in-8, maroquin rouge, triple filet gras et maigre, armoiries centrales, dos lisse orné, roulette intérieure, tranches dorées (Reliure du XVIIIe siècle).

Index aureliensis, n° 146.719 - Brunet, II, col. 414 - Brun, p.162 - Mathilde Thorel, D'un stile poeticque à l'autre : la Conqueste de Trebisonde , source des Angoysses douloureuses , in Bibliothèque d'Humanisme et Renaissance, Tome LXIX, 21-54. [68] ; [72] ; [48] f. - 9 cahiers signés A-H8, I4 ; 10 cahiers signés AA-II8, KK2 ; 6 cahiers signés AAA-FFF8 ; lettres rondes, vignettes. Une des toutes premières éditions de ce roman autobiographique, considéré comme le premier roman sentimental français. Il est l'oeuvre de Marguerite Briet (1510-1560?), épouse de Philippe Fournet, seigneur de Crenne, femme érudite d'origine picarde qui y raconte les déconvenues de sa vie amoureuse, les joies de l'amour clandestin et exhorte toutes personnes à ne suyvre folle amours. Au verso du titre, on trouve un dizain inédit adressé aux admiratrices de l'auteur : Helisenne aux lisantes. L'ouvrage est dédié a toutes honnestes Dames, leur donnant humble salut. Et les exhorte par icelle a bien & honnestement aymer, en evitant toute vaine & impudicque amour. Le volume se termine par Ample narration faicte par Quezinstra en regardant la mort de son compaignon Guenelic, & de sa dame Helisenne après leurs deplorables fins, ce qui se declarera avec decoration du stille poeticque, portant un titre de départ.
ÉDITION rarissime, ornée de 49 vignettes sur bois dans le texte, souvent répétées, dont une que l'on retrouve sur les titres des trois parties, représentant une jeune femme en robe lâche, les seins quasi dénudés, dans un paysage avec un château fort. A l'exception de 2 ou 3 vignettes, l'illustration diffère de celle de la première édition (1538). Brunet cite la même édition, à la même date, avec une autre adresse. On ne connaît que quatre exemplaires de cette édition conservés dans les dépôts publics (BnF, Berlin, Munich et Trinity College).
Exemplaire aux armes de William George Spencer Cavendish, 6e duc de Devonshire (1790-1858), apposées postérieurement, avec ex-libris au nom de la demeure anglaise de la famille Chatsworth dans le Derbyshire (Londres, Christies, 30 septembre 1981, n° 117, avec reproduction). William George Spencer Cavendish, né à Paris, fut grand chambellan du roi William IV et un proche du tsar Nicolas Ier de Russie. Il comptait parmi ses amis Antonio Canova et Charles Dickens.
Ex-libris manuscrit, daté de 1624, au verso du dernier feuillet : Louis Parmentier, deumeurant à Clermont.
Quelques accolades et manchettes à l'encre brune de sa main, dans la première partie. Librairie Pierre Bérès (Des Valois à Henri IV, n° 57).
Manque le dernier feuillet, déchirure restaurée au titre avec petite perte à une lettre de l'adresse, infime restauration au feuillet Bi, légères taches d'encre sur quelques feuillets, petit trou avec pertes de quelques lettres au feuillet B5.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.