Céline 1961-2021

Live Auction with pre-bidding
pre-bidding:
Live Auction : July 1, 2021 @ 02:00 PM
Vente en salle : LIBRAIRIE GIRAUD-BADIN 22 rue Guynemer 75006 Paris
Live Bid
Available lot photos
4
Estimation
6,000 - 7,000 euros
Speciality
Other specialist areas
Theme
catalogue
CÉLINE (Louis-Ferdinand).
La Vie et l’œuvre de Philippe-Ignace Semmelweis (1818-1865). Thèse pour le doctorat en médecine (diplôme d’état). Président : M. le professeur Brindeau.
Rennes, Imprimerie François Simon, 1924. In-8, broché. Emboîtage.
Edition originale de la thèse pour le doctorat en médecine de Louis Destouches (le prénom Ferdinand n’apparaît pas encore), soutenue à Paris le 1er mai 1924, sous la direction du professeur Auguste Brindeau (1867-1955), chef du service obstétrical à l’hôpital Tarnier. Le jeune médecin Destouches composa en quelques mois ce plaidoyer en faveur de Semmelweis, médecin hongrois qui fit avec perspicacité le diagnostic de la fièvre puerpérale, en incriminant les mauvaises conditions d’hygiène, et qui, ayant proposé une prévention, fut classé parmi les paranoïaques. L’université de Budapest se nomme aujourd’hui Semmelweis !C’est sans doute, plus que l’objectivité et l’angle du propos, le lyrisme et le style poétique du texte qui furent remarqués et salués par les membres du jury ; elle fut couronnée d’une mention très bien et valut au récipiendaire (classé 13ème médaillé) de recevoir une médaille de bronze le 22 janvier 1925. L’édition comprend une épigraphe du professeur Widal - une dédicace au président de thèse le professeur Brindeau - le portrait de Semmelweis signé E.[dith Destouches], épouse de Louis-Ferdinand Destouches - la préface de l’auteur. Au dernier chapitre figure cette épigraphe de Romain Rolland, (prix Nobel de la paix 1916) : La nuit du monde est illuminée de lumières divines ; L'ouvrage s'achève avec une bibliographie. Tirage limité à 105 exemplaires non justifiés (d’après le Bulletin de dépôt à la Faculté du 4 avril 1924). Ce nombre a été remis en cause par le billet manuscrit adressé par Louis Destouches à son oncle Georges Destouches (1862-1945), dans lequel il affirme un tirage à 120 exemplaires. Mais on sait qu’il existe un nombre indéterminé d'exemplaires d'auteur, non "réglementaires ", qui sont d'un format légèrement plus grand, n'ayant pas été pas massicotés. Une vingtaine d’exemplaires tout au plus est aujourd’hui en mains privées. Très émouvant exemplaire portant le n°1, offert par Céline en avril 1924 à l'aîné de ses oncles, Georges Destouches, accompagné de ce billet autographe signé (10 lignes sur une page in-8) : Rennes/ Mon cher oncle / Voici le premier exemplaire / de ma thèse. J’apporterai / les 120 règlementaires mercredi / soir. Bien affects / Louis. / Les exemplaires règlementaires / ont une couverture « ad hoc » Georges Destouches, fut admis dans l’administration centrale de l’Instruction publique en qualité d’auxiliaire expéditionnaire en 1883 ; y gravi les échelons avant d'être nommé rédacteur en 1896, sous-chef de bureau en 1902, et enfin, Secrétaire de la Faculté de médecine en 1906, poste qu’il occupa jusqu’à son admission à la retraite par arrêté du 1er avril 1925. A la question où envoyer les convocations ? écrite au verso de ce billet, Georges Destouches répondit : envoyer les convocations de / mon neveu L. Destouches / à l’adresse ci-dessous/ 6 quai Richemonts / Rennes. / Pt de thèse Brindeau.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.