Collection d'un amateur japonais, Livres illustrés & Estampes

Live Auction
starts: April 18, 2009 @ 02:30 PM
Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009 Paris
Available lot photos
30
Result
22,800 euros
Speciality
Other specialist areas
AMBROISE (Saint). [Omnia quotquot extant opera.Bâle (Hieronymus Froben et Nicola...
AMBROISE (Saint). [Omnia quotquot extant opera.
Bâle (Hieronymus Froben et Nicolas Episcopus), Froben, 1538]. In-folio, veau havane, plats ornés d'une importante composition géométrique du type losange rectangle réalisée par la combinaison de deux rectangles et d'un losange formés d'un double jeu de deux filets s'entrecroisant, courbes et cintrés aménageant des croissants évidant les angles du rectangle extérieur pour recevoir un fleuron tripartite, important compartiment quadrilobé au milieu des plats, sur le plat supérieur le titre de l'ouvrage et sur le bord inférieur le super libris : IO. GROLIERII ET AMICORUM ; au plat inférieur sur le même compartiment la devise PORTIO MEA DOMINE SIT IN TERRA VIVENTIUM ; entourant la grande composition des plats filet serti de motifs feuillagés, au milieu, aux bords et aux angles petits entrelacs, étoiles et fers aldins disposés sur le champs, traces d'attaches, dos orné de filets et fleurons, tranches dorées.

Second tome seul de la monumentale édition des oeuvres complètes de saint Ambroise, évêque de Milan (vers 330-397), revue et corrigée par Erasme et parue à Bâle chez Froben, en 1538, en cinq volumes in-folio. La première édition des œuvres de ce père de l'Eglise avec les notes d'Erasme parut chez le même éditeur en 1527.
EXEMPLAIRE DE JEAN GROLIER (1479-1565) revêtu d'une extraordinaire reliure à décor d'entrelacs géométriques du type losange-rectangle exécutée entre 1540 et 1547 par le libraire et relieur parisien Jean Picard.
Reliure inédite, restée inconnue de tous les historiens du livre et des spécialistes de la reliure : Le Roux de Lincy, Shipman, Hobson père et fils, Michon, Brun, Guignard, Nixon, Austin... Jean Picard, de son vrai nom Jehan de Leschere, dict Picart, était l'agent parisien de Francesco Torresano d'Asola, le gendre d'Alde Manuce et directeur des presses aldines à Venise. Torresano mit à disposition de Jean Picard une boutique, rue Saint-Jacques, à l'enseigne de l'Ancre et du Dauphin, dont les comptes étaient contrôlés par Jean Grolier lui-même, chargé d'affaires françaises, entre autres, de l'illustre imprimerie vénitienne. C'est cette proximité qu'expliquerait selon Anthony Hobson la présence d'environ 230 reliures à décor d'entrelacs géométriques, majoritairement sur des éditions aldines, dans la bibliothèque de Grolier, et le rôle joué par Picard en qualité de fournisseur et relieur attitré du grand bibliophile. Jusqu'à une date récente ce type de reliures était attribué à l'atelier du relieur du roi Claude Picques. L'éminent A. Hobson propose désormais de lui enlever la paternité de toutes les reliures qui lui étaient attribuées et de donner à Jean Picard la direction de l'atelier aux entrelacs. La plupart des reliures à décor semblable au nôtre, à savoir des compositions géométriques entrelacées, sont ornées de motifs formés de trois filets, dont un écarté, tandis que notre reliure est presque la seule connue à présenter un double jeu de deux filets. Le seul autre exemple que nous pouvons citer de l'utilisation du double jeu de deux filets dans une reliure exécutée pour Grolier, se trouve dans le losange central d'une reliure de composition moins savante que la notre; elle recouvre les Antiquarum lectionum de Coelius Rhodiginus (Ricchieri) publiés à Bâle, chez Froben, en 1517, in-folio (Austin, n° 138.1, pl. III), ouvrage d'ailleurs dédié à Grolier par ce savant humaniste, qui reçut de nombreuses largesses et l'amitié du trésorier des finances. Les fleurons des angles, composés de la combinaison de trois fers (Nixon, Grolier, pl. C, n° 1, 2 et 3), se trouvent sur de très nombreuses reliures exécutées pour Grolier, notamment sur son Albert Pighius (Austin, n° 392.1), Savonarole (Austin, n° 147), Pline, Tacite et Maffeo Vegio (Shipman, n° 405, 501 et 522), Nicolas I pape (Austin, n° 345.1). La rosette placée dans la partie supérieure et inférieure du quadrilobe de notre reliure et le petit entrelacs des bords des plats (Nixon, Grolier, pl. C, n° 23 et 14) on les trouve réunis dans le Stephanus Niger (Nixon, n° 59, pl. LIII). Le fer compris dans le filet entourant la composition des plats (Nixon, Grolier, pl. C, n° 8a) se trouve dans Nicolo Leoniceno (Shipman, n° 269) et Tacite (Shipman, n° 501); on retrouve le fer aldin (Nixon, Grolier, pl. C, n° 12) dans le Lucien (Shipman, n° 300). CETTE ADMIRABLE RELIURE EXÉCUTÉE PAR JEAN PICARD POUR GROLIER au motif ornemental unique et heureusement décorée, frappée de son célèbre super libris et de sa devise, est restée inédite jusqu'à ce jour.
Ex-libris manuscrit du XVIIIe siècle en haut du titre non identifié. Travail de vers sur la marge inférieure du cahier k jusqu'à la fin du volume.
Mouillures claires sur la marge intérieure et sur la moitié de la page à partir du milieu du volume. Doublure et gardes renouvelées, coins restaurés, dos refait.
Quelques frottements sur les plats.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.