Collection Michel Wittock. Cinquième partie. De Bonaparte, Premier Consul à Napoléon III, Empereur

vente live: jeudi 24 octobre 2013 à 14h30
Hôtel du Louvre - Salon Rohan - Place André Malraux - 75001 Paris
Images du lot disponibles
24
Résultat
7,500 euros
Specialité
Autres thèmes
LA FONTAINE (J. de).Fables… avec figures par MM. Simon et Coiny. Paris, Bossange...
LA FONTAINE (J. de).
Fables… avec figures par MM. Simon et Coiny. Paris, Bossange, Masson et Besson, An IV [1796], 6 vol. in-12, maroquin rouge cerise à grains longs, filets azurés droits et roulette torsadée autour des plats, dos lisses ornés, tranches dorées (Rel. P. Bozerian).


Édition copiée sur celle de Didot publiée en 1787. Un frontispice et 275 figures dessinées par Vivier, interprétées par Simon et Coiny. À la veille des bouleversements révolutionnaires, Vivier, « premier peintre de S.A. Monseigneur le Prince de Bourbon », donne « une série de figures pour les Fables, gravées avec finesse et soin par Simon Simon et Jacques-Joseph Coiny (1768-1809).
La lumière méditerranéenne […], une rusticité empruntée pour la première fois à la Provence et à l’Italie, une vision précise et «pré-ethnographique» des mœurs et costumes de l’Orient » font tout le charme et l’originalité de cette illustration. Exemplaire de Marie-Annonciade-Caroline Bonaparte (1782-1839), reine de Naples, contenant les 275 figures EN PREMIER TIRAGE (avant les numéros) DE L’ÉDITION DE 1787. Son ex-libris a été collé sur le premier contre-plat de chaque volume. Seul le chiffre [C], au centre de l’écu, le différencie de celui de son époux, Joachim Murat (1767-1815), d’azur ceint du grand collier de la Légion d’honneur, enchâssé dans le manteau d’hermine, reposant sur les bâtons du maréchalat, passés en sautoir, et la double ancre de marine de grand amiral, en pal. La lettre du frontispice est ici différente de celle du tirage de 1787 : la mention « Pr Peintre de S.A.S. Mgr le Duc de Bourbon » a disparu. Les 6 volumes ont été placés dans un luxueux coffret à compartiments de maroquin rouge doublé de soie moirée pourpre. Le chiffre [C] couronné (couronne comtale) a été frappé sur l’une des faces de ce coffret. En 1815, après avoir été destituée du trône de Naples, Caroline Murat prit le titre de comtesse de Lipona (anagramme de Napoli).
Le relieur Jean-Claude Bozerian n’a pas jugé nécessaire de conserver le faux-titre du tome I. Dimensions : 135 x 80 mm. Provenances : Caroline Murat (avec son ex-libris dans chaque volume ; celui du tome I porte le chiffre manuscrit 17) ; Louise-Marie Rasponi (une inscription, au premier tome, précise qu’il lui fut donné le 1er janvier 1871 par sa grand-mère la comtesse Louise Rasponi-Murat (1805-1889), deuxième fille de Caroline et Joachim Murat).
Expositions : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°33, avec reproduction ; […],Une vie, une collection, Bibliotheca Wittockiana, 10 oct. 2008-28 févr. 2009, Éditions Faton, 2008, pp. 61 (notice sur Caroline Murat, avec reproduction).
Cohen, 553-554 ; Rochambeau, Bibliographie des œuvres de La Fontaine, 1911, pp. 48 (édition de 1787) et 54-55 (édition de 1796) ; Lesage (C., dir.), Jean de La Fontaine, BNF/Seuil, 1995, pp. 154, 157 et 169 ; Ray (G. N.), The Art of the French Illustrated Book, 1700 to 1914, Dover, 1986, pp. 148-149 ; Meyer-Noirel (G.), Exlibris, Picard, 1989, p. 171 (reproduction de l’ex-libris de Joachim Murat) ; Lamort (A.), Reliures impériales, pp. 85, 87-88 ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l’ornement dans la reliure en France, n°10 et 12 (pl. I et II), 11 (pl. X).
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.