Collection Michel Wittock. Cinquième partie. De Bonaparte, Premier Consul à Napoléon III, Empereur

vente live: jeudi 24 octobre 2013 à 14h30
Hôtel du Louvre - Salon Rohan - Place André Malraux - 75001 Paris
Images du lot disponibles
6
Résultat
1,375 euros
Specialité
Autres thèmes
MORNAY (Philippe de…, sieur du Plessis-Marly).De la vérité de la religion chréti...
MORNAY (Philippe de…, sieur du Plessis-Marly).
De la vérité de la religion chrétienne. Contre les athées, épicuriens, païens, juifs, mahumédistes, et autres infidèles. À Paris, Chez Jean Richer, 1583, in-8° de 16 ff. n. ch. sign. a8, e8 et 304 ff. sign. a-z8, Aa-Oo8, Pp7, maroquin prune, double filet autour des plats, chiffre entrelacé [C?C] avec fermesses, répété en angle, armes au centre, dos à nerfs orné du même chiffre, plusieurs fois répété, roulette intérieure dorée, tranches dorées (Hardy-Mennil).


Deuxième édition parisienne, elle a été revue par l’auteur. L’originale a paru à Anvers, chez Plantin en 1581. L’une des figures protestantes les plus importantes de la seconde moitié du XVIe siècle. Homme d’action autant que d’une grande érudition, Philippe de Mornay (1549-1623) fut un proche conseiller d’Henri III de Navarre (1553-1610), le futur roi Henri IV, pour lequel il effectua de nombreuses et importantes missions diplomatiques en France et à l’étranger. Si le roi se détacha progressivement de lui après son abjuration, Mornay contribua néanmoins activement à la préparation de l’Édit de Nantes (1593).
Fin négociateur politique, il n’en fut pas moins l’un des plus virulents opposants au dogme catholique, qu’il attaqua dans de nombreux ouvrages et conférences. Son traité, De la vérité de la religion chrétienne, décrit les principaux fondements de la foi chrétienne en conformité avec les préceptes protestants. Exemplaire relié par Hardy-Mennil aux armes du comte Pierre de Mornay-Soult de Dalmatie (1837-1905).
Petit-fils du maréchal Soult par sa mère, Joséphine-Louise-Hortense Soult (1804-1862), le comte Pierre de Mornay, puis marquis de Mornay-Montchevreuil, fit carrière dans la cavalerie. Il avait constitué une bibliothèque essentiellement consacrée à l’art militaire, l’équitation et les tournois, l’héraldique… Les ouvrages étaient le plus souvent reliés en maroquin à ses armes. L’ensemble fut dispersé aux enchères en février 1874. Il était un parent de l’auteur de La Vérité de la religion chrétienne. Hardy-Mennil fut relieur à Paris entre 1850 et 1880. Il n’a pas conservé le dernier feuillet blanc (Pp8).
Dimensions : 162 x 102 mm. Provenances : Charles Jean François Hénault d’Armorezan (1685-1770), dit « le Président Hénault » (Cat., Paris 13 mai 1771, n°67), avec son ex-libris ; comte Pierre de Mornay-Soult de Dalmatie. Haag (E. & É.), La France protestante, VII, 1857, pp. 512-542 ; […], Catalogue de la bibliothèque de feu M. Ernest Stroehlin, III, Paris, 1912, n°1559 (édition Plantin de 1582, « ouvrage plein d’érudition et l’un des meilleurs de ce célèbre protestant ») .
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.