Collection Michel Wittock. Cinquième partie. De Bonaparte, Premier Consul à Napoléon III, Empereur

vente live: jeudi 24 octobre 2013 à 14h30
Hôtel du Louvre - Salon Rohan - Place André Malraux - 75001 Paris
Images du lot disponibles
33
Résultat
1,250 euros
Specialité
Autres thèmes
PARNY (É.).Œuvres diverses. À Paris, Chez Debray, An XI – 1802, 2 vol. in-12, ma...
PARNY (É.).
Œuvres diverses. À Paris, Chez Debray, An XI – 1802, 2 vol. in-12, maroquin rouge cerise à grains longs, autour des plats, roulette à la feuille de vigne, sertie d’un double filet doré, dos lisse orné d’une quintefeuille plusieurs fois répétée, roulette intérieure dorée, tranches dorées (Rel. P. Bozerian).


Portrait d’Évariste Parny gravé par Charles-Étienne Gaucher (1741-1804).
Un talent poétique audacieux. Originaire de La Réunion (alors l’île Bourbon), Évariste Désiré de Forges (1753-1814), vicomte de Parny, mena parallèlement à sa carrière militaire, une brillante carrière littéraire. Ses œuvres, principalement érotiques, manifestent un talent de premier ordre. Elles connurent de nombreuses éditions et un succès considérable. Malheureusement, le XIXe siècle leur imposa une censure rigoureuse, si bien que seules les éditions antérieures au milieu des années 1810 conservent toute leur saveur et leur charme. Est joint, du même auteur, dans une reliure de la même main : La Guerre des dieux, poème en dix chants. Nouvelle édition complète. À Paris, Chez Debray, An VIII [après 1803], un vol. in-12. La Guerre des dieux : l’une des œuvres les plus poursuivies par la justice du XIXe siècle. La plus fameuse des œuvres de Parny, La Guerre des dieux, relate avec une irrévérence pleine d’humour et de fraîcheur le banquet au cours duquel les dieux de l’Olympe s’opposèrent gaillardement à la Trinité chrétienne et à ses saints « jaunis par l’abstinence ». Classée parmi les œuvres antireligieuses, elle fut soumise tout au long du siècle qui suivit aux poursuites d’une censure et d’une justice implacables. Ainsi, la plupart des éditions de ce texte postérieures à 1804 ont-elles également subi des coupes considérables dans ce que ce poème pouvait avoir de scandaleux aux yeux du siècle de M. Prudhomme… L’ensemble, imprimé sur papier vélin, tirage luxueux, a été uniformément relié à l’époque par Jean-Claude Bozerian (1762-1840).
Dimensions : 157 x 93 mm. Provenance : Pierre-Louis Duclos, avec son étiquette ex-libris qui précise « homme de lettres, 24, rue Montholon ». Éminent macologue, élève de Lamarck et membre de la Société des sciences naturelles de France, Pierre-Louis Duclos (1783-1853) publia la description de 273 espèces de mollusques inconnues jusqu’alors. Acquise par Henri Lecoq, en 1854, sa collection de plus de 80 000 spécimens est aujourd’hui conservée au Museum Henri-Lecoq de Clermont-Ferrand. Exposition : Culot (P.), Relieurs et reliures décorées en France aux époques Directoire et Empire, Bibliotheca Wittockiana, 16 sept. 2000-10 févr. 2001, Bruxelles, n°127, avec reproduction. Brunet, IV, 385-386 ; Apollinaire (G.) et alii, L’Enfer de la Bibliothèque nationale, Mercure, 1913, pp. 224-225 ; [Gay (J.)], Bibliographie des ouvrages relatifs à l’amour…, Lille, S. Bécour, 1899, II, 439-440 et III, 583 ; Dutel (J.-P.), Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement... entre 1650 et 1880, L’Auteur, 2009, pp. 156-157 (annonce 20 gravures (n° A-487*)) ; Culot (P.), Jean-Claude Bozerian, un moment de l’ornement dans la reliure en France, n°18, avec reproduction, motifs n°1, 9 et 36 (pl. I et IV).
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.