Collection Michel Wittock VI

vente live: jeudi 12 novembre 2015 à 14h30
Salle Rossini 7 rue Rossini 75009 Paris
Images du lot disponibles
39
Résultat
3,750 euros
Specialité
Autres thèmes
[BOURGELAT (Claude)]. Le Nouveau Newcastle, ou nouveau traité de cavalerie, géom...
[BOURGELAT (Claude)]. Le Nouveau Newcastle, ou nouveau traité de cavalerie, géométrique, théorique et pratique. Lausanne & Genève, Marc-Michel Bousquet, 1744. In-8 (186 x 114 mm), maroquin rouge, large dentelle droite aux petits fers dorés, dont une petite fleur de lis couronnée, visages de soleil ardent aux écoinçons, armoiries au centre, dos orné aux petits fers dorés, coupes ornées, roulette intérieure, tranches dorées sur marbrure (Reliure de l'époque) Édition originale de cet excellent traité d'équitation publié par le fondateur de l’hippiatrie en France, Claude Bourgelat (1712-1779), qui est à l'origine de la création des écoles vétérinaires de Lyon – la première du genre – en 1761 et d'Alfort en 1765.
Suivant Mennessier de la Lance, « malgré son titre, cet ouvrage, publié sans nom d'auteur, ne rappelle en rien celui de Newcastle. Il est assez curieux que Bourgelat, après avoir couvert Newcastle de louanges pour avoir illustré la Cavalerie par une prodigieuse étendue de connaissance, l'accuse quelques lignes plus bas, et avec raison d'ailleurs, de n'avoir mis dans ses écrits que de la confusion, sans ordre et sans netteté. C'est pour y remédier, ajoute-t-il, qu'il publie le présent ouvrage. En réalité, il n'y reste rien de Newcastle, et c'est bien une œuvre originale où l'on retrouve de la clarté, de la méthode et beaucoup de bons principes d'équitation et de dressage, très supérieurs, en tout cas, à ceux de Newcastle. »
Très bel exemplaire dans une fine reliure en maroquin à dentelle aux armes du comte de Lautrec.
Daniel François de Gélas de Voisins d'Ambres (1686-1762), dit le comte de Lautrec, chevalier de Malte, servit dans les guerres de succession de Pologne et d'Autriche et fut ministre plénipotentiaire à Vienne et gouverneur du Quesnoy. Créé chevalier du Saint-Esprit en 1743, il fut élevé à la dignité de maréchal de France en 1757. Il était membre honoraire de l'Académie des sciences et des belles-lettres de Paris et de la Société des beaux-arts de Lyon. Le volume porte au contreplat son ex-libris gravé.
Exemplaire de qualité, d'une excellente conservation, malgré deux coins légèrement usés.
Mennessier de la Lance, I, 157 – Guigard, II, 294 – OHR, 1833.
Exposition : Une vie, une collection, n°28.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.