Collection Michel Wittock VI

jeudi 12 novembre 2015 à 14h30
Salle Rossini 7 rue Rossini 75009 Paris
Images du lot disponibles
23
Estimation
15,000 - 20,000 euros
Specialité
Autres thèmes
Breviarium romanum. Ex decreto sacrosancti concilii tridentini restitutum : Pii ...

Breviarium romanum. Ex decreto sacrosancti concilii tridentini restitutum : Pii V pont. max. jussu editum et Clementis VIII auctoritate recognitum. Anvers, Jan van Keerberghen, 1606. In-folio (386 x 253 mm), maroquin rouge, triple filet doré, riche décor à la fanfare inscrit dans un réseau de rubans torsadés composé de volutes, gerbes de feuillage et petits fers dorés, médaillon ovale en réserve au centre, dos lisse entièrement orné du même décor, double filet sur les coupes, tranches dorées (Reliure parisienne de l'époque).

Belle édition anversoise du bréviaire romain.
Imprimé en rouge et noir dans un cadre de deux filets typographiques, l'ouvrage est orné d'un encadrement au portique sur le titre et de neuf figures à pleine page, gravés sur cuivre par Jan Collaert, ainsi que de lettrines et culs-de-lampe gravés sur bois.
Précieuse et magnifique reliure à la fanfare de style tardif ornée d'une riche composition exécutée avec beaucoup de finesse pour un si grand format.
Réalisée au début du XVIIe siècle, elle provient certainement d'un grand atelier parisien. Cette reliure n'est pas citée par Hobson dans Les Reliures à la fanfare, mais on peut la rapprocher de la reliure reproduite sur la pl. XII de cet ouvrage, qui recouvre un office de la vierge imprimé à Anvers en 1609 (BnF, Rés. B-2723).

De la bibliothèque Paul Menso (ex-libris, vente II à Utrecht, 23 mars 1959, lot 85, pl. XIII). Étiquette de la librairie Fl. Tulkens.
Pour le même ouvrage, la Librairie Laurent Coulet (cat. 34 [2006], n°26, ill.) a décrit une reliure presque identique en précisant que « les reliures à la fanfare furent, dans la seconde moitié du XVIe siècle et jusqu’au début du XVIIe, des pièces de grand luxe que l’on devait à la souveraine élégance des relieurs et des doreurs parisiens ».
Habiles et discrètes restaurations aux coins, coiffes et charnières ; mors fendillés ; taches sombres sans gravité sur les plats.
H. Bohatta : Bibliographie der Breviere, Leipzig, 1937, n°405.
Exposition : Cinq siècles d’ornements, n°52.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.