Collection Michel Wittock VI

vente live: jeudi 12 novembre 2015 à 14h30
Salle Rossini 7 rue Rossini 75009 Paris
Images du lot disponibles
9
Résultat
106,250 euros
Specialité
Livres anciens du XVe au XIXe siècle
JUSTIN DE NAPLOUSE. Les Euvres de Sainct Justin, philosophe & martyr, mises ...

JUSTIN DE NAPLOUSE. Les Euvres de Sainct Justin, philosophe & martyr, mises de grec en langage françois, par Jan de Maumont. Paris, Michel de Vascosan, 1559. In-folio (334 x 214 mm), veau fauve, listel brun orné de festons peints en gris et cerné de filets dorés en encadrement, important décor composé d'entrelacs et enroulements peints à la cire brune, grise ou laissés en réserve sur fond criblé de points dorés, cartouche central en réserve serti de fleurons rehaussés de peinture grise, contenant une mention dorée différente sur chaque plat : lois de ste mavre marqvis de nelle sur le premier, conte de iovgni et de laval sur le second, dos lisse orné en long d'un double listel brun et gris en torsade déterminant sept compartiments agrémentés de fleurons gris ou en réserve sur fond criblé ou hachuré, coupes décorées, filet intérieur, tranches dorées et ciselées avec rehauts de peinture rouille, emboîtage de toile moderne (Reliure parisienne de l'époque). Seconde édition, revue et corrigée, de la première traduction française, par Jean de Maulmont.
Composée en grec, l'œuvre de saint Justin de Naplouse, philosophe, apologète et martyr chrétien du IIe siècle, est considérée comme un des premiers jalons dans la séparation entre le christianisme et le judaïsme.
La présente traduction, la première établie en français, est l'œuvre de Jean de Maulmont, érudit corrézien qui fut aussi l'auteur d'une traduction réputée des Annales de Jean Zonare.
Somptueuse impression en beaux caractères romains de Michel de Vascosan, le gendre de Josse Bade, ornée de bandeaux et de lettrines foliacées gravés sur bois. Publiée en 1558, l'édition a été rajeunie d'un an dans la présente émission, datée de 1559.
Exemplaire réglé.
Exceptionnelle reliure à entrelacs rehaussés de cire peinte réalisée pour Louis de Sainte-Maure par un des ateliers travaillant pour la bibliothèque royale de Fontainebleau entre 1550 et 1560.
On ne sait quasiment rien de Louis de Sainte-Maure, créé marquis de Nesle en 1545, comte de Joigny et de Laval, si ce n'est que « comme chevalier de l’ordre du Roi, ce noble personnage fut donné en otage, en 1559, à la Reine Elisabeth d’Angleterre, et mourut le 9 septembre 1572, à Paris d’où son corps fut transporté et enseveli à Nelle » (in J.-Léon Techener fils, Troisième catalogue de livres anciens et modernes rares et curieux provenant de la Librairie de J.-Joseph Techener père, p. 31). Louis de Sainte-Maure fit donc partie des otages envoyés en Angleterre suivant les termes du traité du Cateau-Cambrésis, conclu aux dépens de la France en 1559.
Bibliophiliquement illustre, cette provenance est de toute rareté.
« Les quelques rarissimes reliures connues (au nombre de cinq) qui proviennent de la bibliothèque de Louis de Sainte-Maure ont en commun d'avoir été confiées aux plus talentueux artistes relieurs de l'époque » (Une vie, une collection). La présente reliure, habillant l'édition de saint Justin publiée l'année de sa captivité, est sans doute la plus luxueuse des cinq qui ont appartenu à Sainte-Maure. Elle n'a pas encore été attribuée à un atelier déterminé. Quant aux quatre autres, l'une d'entre elle est attribuée au « relieur aux écussons » d'Henri II et les trois autres au « relieur à l’Arc de Cupidon », qui travaillait pour Jean Grolier, Marc Laurin, Catherine de Médicis, Anne de Montmorency, etc.
Le volume comporte deux notices manuscrites du XVIIe siècle au contreplat supérieur et au second feuillet de garde, une mention sur le titre, ainsi que l'ex-libris manuscrit De Joüy inscrit au XVIIIe siècle sur la première garde blanche.
Des bibliothèques Jacques-Joseph Techener (vente III à Paris, 4 avril 1865, lot 1585 « magnifique reliure exécutée par le relieur de Grolier ou de Maioli »), du baron Achille Seillière (vente à Paris, 5 mai 1890, lot 28), Robert Hoe (ex-libris, vente I à New-York, 24 avril 1911, lot 331), Édouard Rahir (ex-libris, vente I à Paris, 7 mai 1930, lot 119) et Edmée Maus (ex-libris). Pour une notice biographique sur Edmée Mauss voir le lot 4.
Charnières et coiffes discrètement restaurées, légères reteintes à la cire.
Graesse, III, 516 – Brunet, III, 624 – Laffitte & Le Bars, pp. 150-151 – Techener, Histoire de la bibliophilie, Paris, 1861-1864, pl. VIII – L'Œil, n°348-349, juillet-août 1984, p. 37, fig. 10 – Nixon, p. 151.
Hobson & Culot, n°52.
Expositions : A. de Ruble, Notice des principaux livres... qui ont fait partie de l'exposition de l'art ancien au Trocadéro, Paris, 1879, n°189 – R. Hoe, One hundred and seventy-six historic and artistic bookbindings, New York, 1895, I, n°37 – The Catalogue of books... exhibited at the Grolier Club in the month of January 1895, New York, 1895, n°37 – Cinq siècles d'ornements, n°33 – Une vie, une collection, n°5.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.