Collection Michel Wittock VI

jeudi 12 novembre 2015 à 14h30
Salle Rossini 7 rue Rossini 75009 Paris
Images du lot disponibles
38
Résultat
2,875 euros
Specialité
Autres thèmes
Les Statuts de l'ordre du St Esprit. Estably par Henri IIIme du nom, roy de Fran...
Les Statuts de l'ordre du St Esprit. Estably par Henri IIIme du nom, roy de France et de Pologne, au mois de décembre l'an mdlxxviii. [Paris], Imprimerie royale, 1740. In-4 (279 x 207 mm), maroquin rouge, roulette fleurdelisée en encadrement, grands fers spéciaux rocaille à la colombe du Saint-Esprit aux écoinçons, armoiries au centre, dos orné d'un semé de fleurs de lis et de flammèches du Saint-Esprit alternées, pièce de titre de maroquin fauve, filets sur les coupes, roulette intérieure, tranches dorées (Tiger). Luxueuse édition des statuts de l'ordre du Saint-Esprit publiée par l'imprimerie royale.
Imprimée sur grand papier, elle est ornée d'un titre gravé dans un cartouche au collier de l'ordre, trois bandeaux, deux culs-de-lampe et deux lettrines gravés sur cuivre par Sébastien Le Clerc ou non signés.
Superbe exemplaire dans sa reliure officielle aux emblèmes de l'ordre du Saint-Esprit et aux armes royales.
On y retrouve les fers de l'atelier de Guillaume Mercier, relieur de la bibliothèque du roi de 1721 à 1762 (reproduits dans Métivier).
Les plaques furent utilisées dès l'édition de 1703, puis systématiquement pour les éditions de 1724, 1740 et 1788, dont les reliures furent réalisées par Louis-Joseph Dubois, relieur ordinaire du roi, de 1704 à 1728, puis par l'atelier de Tiger de 1728 à 1786 et par Augustin Du Seuil, relieur ordinaire du roi en 1740. Ces plaques ornent également les exemplaires reliés en maroquin des Statuts de l'Ordre de Saint-Michel édités par l'imprimerie royale en 1725 et en 1752.
Le présent exemplaire porte au verso de la première garde l'étiquette de l'atelier de Tiger, relieur des ordres du roi et marchand papetier, qui est contemporaine de la création par édit royal de la corporation des relieurs-papetiers, en 1776. Ce titre fut en effet porté par Gabriel-Jean-Baptiste Tiger, maître depuis 1748, descendant d'une lignée de relieurs de ce nom attestée depuis les années 1690. Il succédait à son père Étienne, en activité au moment de la publication de cette édition. La présence de cette étiquette, postérieure à la reliure elle-même, ne met pas en doute l'attribution de la reliure à G.-J.-B. Tiger, dont on sait avec certitude qu'il relia une partie de l'édition de 1740 et signa encore des factures pour des exemplaires reliés de la sorte jusqu'en 1786.
De la bibliothèque Dominique Goytino (ex-libris, vente à Paris, 22-23 octobre 1998, lot 266, ill.).
Saffroy, I, n°4946 – Gruel, I, 164 et II, 80 – Thoinan, 397 – Ramsden, 206 – J.-M. Métivier, « La reliure à la Bibliothèque du Roi de 1672 à 1786 », in Mélanges autour de l’histoire des livres imprimés et périodiques, Paris, BnF, 1998, pp. 152, n°15 – F. Mazerolle, « Documents sur les relieurs des ordres royaux de Saint-Michel et du Saint-Esprit », Bulletin du bibliophile, 1895, pp. 537-548 et 1896, passim.
Exposition : Une vie, une collection, n°30.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.