Collection Michel Wittock VI

jeudi 12 novembre 2015 à 14h30
Salle Rossini 7 rue Rossini 75009 Paris
Images du lot disponibles
25
Résultat
9,375 euros
Specialité
Autres thèmes
ROSINUS (Johann Roszfeld, dit). Antiquitatum romanarum corpus absolutissimum. Pa...

ROSINUS (Johann Roszfeld, dit). Antiquitatum romanarum corpus absolutissimum. Paris, Jean Le Bouc, 1613. In-folio (342 x 215 mm), maroquin olive, triple filet doré, chiffre doré aux angles, armoiries au centre, dos lisse orné du même chiffre répété, décor complété de roulettes florales disposées à la grotesque, pièce de titre de maroquin rouge, tranches dorées (Reliure de l'époque).

Première édition donnée par Thomas Dempster, avec son commentaire, de cet ouvrage savant sur les mœurs et les coutumes des anciens Romains. Elle est dédiée au roi Jacques Ier d'Angleterre.
L'ouvrage, paru originellement à Bâle en 1583, est le travail le plus célèbre de l'historien et antiquaire allemand Johann Roszfeld. « C'est un traité détaillé sur la ville et le peuple romain, la religion, le calendrier des fêtes, les lois, la justice, l'armée, la famille » (Oberlé). Le cinquième livre, notamment, est consacré aux jeux, aux festins, aux mœurs de table, à l'habillement et aux cérémonies nuptiales et funéraires.

Bel exemplaire aux armes et au chiffre de Charles de Valois, duc d'Angoulême (1573-1650), fils naturel du roi Charles IX et de sa maîtresse Marie Touchet.

Charles de Valois-Angoulême possédait une bibliothèque nombreuse dont les livres étaient pour la plupart revêtus de sobres et solides reliures en maroquin à ses armes et à son chiffre. Ils furent légués par son fils aîné, Louis de Valois, comte d'Alais, au monastère de La Guiche, en Charolais, et furent ensuite dispersés lors de la Révolution.
Le présent exemplaire connut cependant un sort différent : il ne comporte pas l'habituel ex-libris manuscrit du monastère de La Guiche et se trouvait dans une bibliothèque anglaise avant la Révolution. Le dos de la reliure, à l'origine simplement frappé du double C entrelacé de Charles de Valois, fut par la suite recouvert d'un gracieux décor doré à volutes florales, exécuté dans la seconde moitié du XVIIe siècle pour un bibliophile raffiné qui voulut sans doute harmoniser le volume avec les autres dos de sa bibliothèque.

Des bibliothèques John Hay, marquis de Tweeddale (ex-libris armorié) et Roger Peyrefitte (ex-libris, vente I à Paris, 20 décembre 1976, lot 40).
Coiffes restaurées, petite déchirure sur un coin. Le feuillet Ccc4 a été relié avant le feuillet Ccc3.
Graesse, VI, 166 – Brunet, IV, 1398 (éd. de 1743) – Cicognara, n°3861 (éd. de 1743) – Oberlé : Coll. Fritsch, n°38 (éd. de 1663) – Green : Scottish Latin Authors in print, 2012, p. 106, n°11b – Guigard, I, 34 – OHR, pl. 2600.
Exposition : Une vie, une collection, n°14.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.