Collection Michel Wittock VI

jeudi 12 novembre 2015 à 14h30
Salle Rossini 7 rue Rossini 75009 Paris
Images du lot disponibles
5
Estimation
30,000 - 40,000 euros
Specialité
Autres thèmes
VIGERIO DELLA ROVERE (Marco). Decachordum christianum. Fano, Girolamo Soncino, 1...

VIGERIO DELLA ROVERE (Marco). Decachordum christianum. Fano, Girolamo Soncino, 10 août 1507. In-folio (313 x 204 mm), veau fauve, listel peint en blanc cerné de trois filets dorés en encadrement, important décor sur les plats composé de listels entrelacés, dessinés au filet doré droit et courbe et rehaussés de cire verte et blanche, fleurons dorés peints en vert aux écoinçons, au centre du plat supérieur, trois cercles tracés au listel bleu foncé pontué de fleurons contenant dans le second le titre et dans le troisième le supralibris io. grolierii et amicorum, au centre du plat du plat inférieur, la devise portio mea domine sit in terra viventium entourée d'arabesques de fleurons bleu foncé, dos lisse au décor de roulettes dorées complété de compartiments à la fanfare, coupes décorées, filet intérieur, tranches dorées et ciselées, emboîtage de demi-maroquin fauve moderne (Reliure parisienne vers 1550).

Édition originale de ce magnifique ouvrage, considéré comme le plus beau des livres sortis des presses de Girolamo Soncino, le premier imprimeur établi à Fano, dans les Marches, en 1501.
Cette exégèse de la vie du Christ est dédiée au pape Jules II, qui avait créé l'auteur cardinal de Sainte-Marie-du-Trastevere en 1505. L'édition a été corrigée par les soins des franciscains Guido de Sancto Leone et Francesco Armillino et imprimée dans une élégante fonte romaine par Soncino.
Elle est illustrée de dix grandes figures à pleine page contenues dans de beaux encadrements fleuris et de trente-trois ravissant petits sujets carrés à fond criblé dans le texte (dont six répétés). Le titre, contenu dans un grand encadrement de grotesques à fond noir, similaire aux encadrements des gravures, est orné des armoiries de l'auteur gravées sur bois.

Les auteurs de cette belle suite de gravures sur bois décrivant la vie du Christ n'ont pu être identifiés, malgré la présence de deux signatures : L au bas de la Nativité, FV au bas de la Pentecôte, qui furent respectivement attribuées, sans certitude, à Luc' Antonio degli Uberti et à Florio Vavassore. Curieusement, elles sont décrites par Ruth Mortimer comme « probablement gravées sur métal ».
Somptueuse reliure à entrelacs peints réalisée vers 1550 par l’atelier à l’arc de cupidon pour le prince des bibliophiles, Jean Grolier, provenance des plus illustres et recherchées de la Renaissance.

Elle fut établie pour la troisième bibliothèque de Grolier, entre 1547 et 1553, par le relieur parisien non identifié qu'on désigne sous le nom d'Atelier à l'arc de Cupidon (« Cupid Bow Binder ») et qui habilla à cette période la plupart des livres de Grolier et travailla également pour Alphonse d'Este et le bibliophile brugeois Marc Lauwerijn.

À la mort de Jean Grolier, en 1565, le volume passa à Méry de Vic et ses héritiers, pour qui sans doute furent ajoutés le décor à la fanfare sur le dos et les jeux de points antiqués sur les tranches ; puis aux bibliothèques Michael Wodhull, J. E. Severne (vente à Londres, 16 janvier 1886, lot 1425), Warton, William Proby of Carysfort (vente à Londres, 19 mars 1896, lot 365), baronne Burdett Coutts, à la Librairie Quaritch (cat. 367, [1921], n°94, pl. XXVII), Norman H. Hansen (vente à Copenhague, 29 mai 1924, lot 76), à la Librairie Maggs Bros. (cat. 456, [1924], n°188, pl. XLV), Federico Gentili di Giuseppe, Mme R. Salem (vente à Londres 16 mai 1977, lot 52, ill. en frontispice) et enfin Alan G. Thomas (ex-libris, vente à Londres, 21-22 juin 1993, lot 143, ill.). Cachet non identifié à la lettre B sur le titre. Gabriel Austin précise que « jusqu'en 1924, [la reliure] contenait un exemplaire de Justin en françoys par Jean de Maumont (Paris, Vascosan, 1559), probablement inséré au XVIIe siècle quand le dos fut décoré à la fanfare et frappé du titre "Les Euvres de St. Justin le Philosophe". En 1924 le Justin fut de nouveau remplacé par un exemplaire de l'édition de 1507 de Vigerius », et la pièce de titre ajoutée ultérieurement au dos du volume fut supprimée.

Dos réappliqué, éraflure sur la devise, usures aux coins ; mouillure et restauration angulaires aux coins inférieurs des 16 ff. d'index, réfection marginale à 2 ff.
Adams, V-746 – Mortimer : Harvard, Italian, n°537 – Brunet, V, 126 – Essling, I, 145 – Sander, III, n°7589 – De Marinis, n°214 – Dyson Perrins, n°185 – Austin : Grolier, n°558 – Macchi, pl. VIII.
Expositions : Musea Nostra, p. 30 – Une vie, une collection, n°2.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.