Collection Michel Wittock VII

mardi 14 novembre 2017 à 14h00
Salle Rossini
Images du lot disponibles
27
Résultat
2,500 euros
Specialité
Autres thèmes
BAUDIER (Dominique). Induciarum belli belgici libri tres. Editio tertia prioribu...

BAUDIER (Dominique). Induciarum belli belgici libri tres. Editio tertia prioribus emendatior. Leyde, Bonaventure et Abraham Elzevier, 1629. In-12 (127 x 72 mm), maroquin rouge, double filet doré, encadrement intérieur aux côtés lobés orné de fleurons aux angles, médaillon quadrilobé mosaïqué en maroquin grenat au centre des plats, frappé d'un chiffre et de quatre fermesses dorés et bordé de quatre gerbes de petits fers dorés, dos orné de caissons au double filet et de fleurons au pointillé, filet pointillé sur les coupes, dentelle intérieure dorée, tranches dorées (Macé Ruette). Troisième édition, agréablement imprimée par les Elzevier de Leyde, de cet ouvrage paru en 1613 chez Louis Elzevier et déjà réédité en 1617.
Exemplaire réglé.

Bel exemplaire dans une fine reliure de Macé Ruette établie pour Habert de Montmor, l'un des premiers collectionneurs d'elzévirs au xviie siècle.
Conseiller puis maître des requêtes au parlement de Paris, Henri-Louis Habert (1600-1679), seigneur de Montmor et de La Brosse, tint un salon littéraire et une académie scientifique fréquentés notamment par Chapelain, Molière, Ménage, Marolles, Mersenne, Gassendi et Huygens. Bien qu'il ne fût l'auteur d'aucune œuvre littéraire, il fut admis à l'Académie française en 1635, l'année même de sa fondation.

Initiant la tradition bibliophilique de l'elzéviriomanie, Habert de Montmor constitua une remarquable collection de ces petits chefs-d'œuvre de la typographie hollandaise. Conservée de son vivant en son hôtel de la rue Vieille-du-Temple, la collection sera dispersée en 1682. De 1620 à 1635, il acquit les volumes au fur et à mesure de leur publication et en confia la reliure à Macé Ruette, l'un des maîtres parisiens les plus renommés de son temps, qui les orna d'un décor presque immuable, comprenant généralement le chiffre de l'amateur cantonné de fermesses au centre des plats.
Des bibliothèques Desbarreaux-Bernard (ex-libris, vente à Paris, 3 mars 1879, n°890) et Raphaël Esmerian (ex-libris). L'exemplaire ne figurait pas dans la vente Esmerian de 1972, qui proposait six autres elzévirs reliés par Macé Ruette pour le même amateur, et notamment une reliure quasiment identique sur les Græcorum respublicæ descriptæ d'Emmius (vente II à Paris, 8 décembre 1972, lot 11, ill.).

Cette reliure est reproduite dans Musea Nostra (Gand, 1996, p. 43, ill.). Elle a figuré dans les expositions Cinq siècles d'ornements (Bruxelles, 1983, n°55) et Une vie, une collection (Bruxelles, 2008, n°18, ill.).

Discrètes restaurations à la reliure ; légère estafilade au bord du feuillet B3.

Willems, n°307.

Thoinan, 388-389 – Devauchelle, II, 141 – A. Hobson, French and Italian Collectors, Londres, 1953, n°37 – Cat. Esmerian, 1972, Annexes, A-II.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.