Collection Michel Wittock VII

mardi 14 novembre 2017 à 14h00
Salle Rossini
Images du lot disponibles
4
Résultat
18,750 euros
Specialité
Autres thèmes
SADOLET (Jacques). Interpretatio in Psalmum Miserere mei Deus. Lyon, Sébastien G...

SADOLET (Jacques). Interpretatio in Psalmum Miserere mei Deus. Lyon, Sébastien Gryphe, 1533. – SADOLET (Jacques). In psalmum XCIII interpretatio. Ibid., id., 1534. 2 ouvrages en un volume in-8 (166 x 95 mm), veau fauve, décor de type losange-rectangle dessiné au filet doré et à froid, grands fleurons aux angles et fers en accolade dorés, grand fleuron doré au centre, dos à cinq nerfs muet, doublures et gardes en vélin, tranches dorées, boîte en demi-maroquin havane (Reliure de l'époque). Réunion de deux rares éditions lyonnaises de l'exégèse des Psaumes 51 et 93 par Jacques Sadolet (1477-1547), évêque de Carpentras.

Imprimés en italiques, les deux ouvrages sont chacun ornés d'une marque typographique des Gryphe sur le titre et de lettrines décorées dans le texte, le tout gravé sur bois.

De ces rares éditions, Baudrier ne connaît que cet exemplaire, qu'il cite d'après le catalogue Didot. L'exemplaire est également cité dans le supplément au Manuel de Brunet.

Précieux exemplaire de Jean Grolier relié à Paris vers 1538 par l'atelier du relieur à la Fleur-de-lis.
Cette reliure fait partie des premières exécutées en France pour le célèbre amateur, par un atelier qui ne fait peut-être qu'un avec celui d'Étienne Roffet dans sa première période. Un des grands fers caractéristiques du du relieur à la Fleur-de-lis (Nixon, B-22) a été poussé tête-bêche au centre des plats. On le retrouve sur deux autres reliures de Grolier exposées en 1965 au British Museum : un Tite-Live de 1521 (Austin, n°274c ; Nixon, n°15) et un Bayfius de 1536 (Austin, n°40 ; Nixon, n°12).

Le volume présente l'arrangement caractéristique des feuillets de garde des livres de Jean Grolier : la doublure en vélin, 2 ff. de papier, 1 f. de vélin et encore 2 ff. de papier ; enfin, 3 ff. de papier séparent les deux ouvrages. L'ensemble de ces pages blanches a été couvert de cantiques et de poèmes religieux par une main de la fin du XVIIe siècle.

Des bibliothèques Jean Grolier (ex-libris manuscrit Io. Grolierij Lugdunen. et amicorum au colophon du second ouvrage), Jean-Louis-Antoine Coste (vente à Paris, 17 avril 1854, lot 47) ; Auguste Veinant (vente à Paris, 20 décembre 1855, lot 9) ; comte Paul de Malden (vente à Paris, 8 décembre 1856, lot 7) ; Ambroise Firmin Didot (ex-libris ; vente à Paris, 10 juin 1884, lot 140) ; Paul Arbaud (1832- 1911) ; Lucien Gougy (vente à Paris, 5 mars 1934, lot 226, pl. XIII) ; Eduardo J. Bullrich (ex-libris ; vente à Londres, 17 mars 1952, lot 336) ; William Tudor Wilkinson (vente à Paris, 10 décembre 1969, lot 69) ; Parent (vente à Paris, 11 décembre 1981, lot 66, ill.).

Cette reliure faite pour Grolier a été présentée dans les expositions Cinq siècles d'ornements dans le décor extérieur du livre (Bruxelles, 1983, n°21) et Une vie, une collection (Bruxelles, 2008, n°2, ill.). Elle est aussi reproduite dans Musea Nostra (Gand, 1996, p. 29, ill.).
Dos et coins refaits, bords des plats restaurés.

Baudrier, VIII, 70 (ex. cité) – Brunet, Supplément, II, 547 (ex. cité).
Fabienne Le Bars, Jean Grolier à la Bibliothèque nationale de France : 50 reliures de la Réserve des livres rares, Paris, 2012.
Le Roux de Lincy, n°268 – Shipman, n°464 – Austin, n°464 – Hobson & Culot, n°25.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.