Correspondance Élie Faure

vente live: lundi 30 octobre 2017 à 14h30
Hôtel Ambassador - 16 boulevard Haussmann, 75009 Paris
Images du lot disponibles
5
Résultat
305 euros
Specialité
Autres thèmes
BARBUSSE (Henri). 4 lettres signées dont 2 avec quelques corrections autographes...

BARBUSSE (Henri). 4 lettres signées dont 2 avec quelques corrections autographes, adressées à Élie Faure. 1926-1929. Feuillets avec quelques défauts marginaux.

– Miramar dans les Alpes-Maritimes, 28 janvier 1926. « J'ai reçu et j'ai déjà lu avec avidité votre livre Montaigne et ses trois premiers-nés [Montaigne et ses trois premiers nés : Shakespeare, Cervantès, Pascal, paru quelques jours auparavant]. J'aime ce que vous faites à cause de l'élévation constante qu'il y a dans votre vision et en même temps à cause de l'originale précision des perspectives nouvelles que vous ouvrez sans cesse dans tous les grands sujets. Votre nouveau livre brille par toutes ces qualités-là, et on en sort chargé d'une grande richesse... »

– Miramar, 15 février 1927. « J'ai lu votre belle lettre avec une attention passionnée. Je pourrais vous dire combien l'approbation d'un homme de votre valeur a de prix à mes yeux, mais je préfère encore vous dire qu'il n'est certainement pas qu'un point ou deux sur lequel nous puissions nous trouver solidement d'accord. Je pense que cet accord s'éclaircirait si on pouvait déterminer nettement (et cela me paraît possible) la démarcation entre le progrès considéré sur un plan métaphysique et absolu et le progrès rationnel et pratique, chiffrable et si je puis dire "accumulable" d'une organisation collective ; en d'autres termes éviter l'interpénétration de la métaphysique, à laquelle je crois comme à une religion et de la science sociale à laquelle je crois comme à un agencement automatique de faits et d'efforts. Croyez-moi votre admirateur fidèle et dévoué... »

– Miramar, 14 février 1928. « Permettez-moi de venir vous importuner instamment au sujet de notre revue Monde ! Dès le moment où j'ai conçu cette publication, j'ai compté que j'aurais un article de vous dans un de ses tout premiers numéros, et je ne peux me faire à l'idée qu'il n'en soit pas ainsi. J'avais pensé... que vous pourriez faire quelque chose sur les similitudes, saisissantes à mon avis et même émouvantes, sur la parenté qui unit les conceptions de tous ceux qui furent de vrais primitifs. Cette idée m'est venue en en relevant des analogies curieuses dans le mode de simplification et d'expression directe entre des dessins d'hommes primitifs, certaines silhouettes archaïques égyptiennes, et d'autres silhouettes de la tapisserie de Bayeux. À défaut de cet article, n'en pourriez-vous concevoir un autre qui nous permette de faire figurer votre nom dans notre série de début et de profiter de votre autorité et de votre prestige auprès du public international auquel nous nous adressons ? Monde sera avant tout un périodique de grande information littéraire, artistique et sociale, et s'efforçant de donner der exposés objectifs de grande envergure, ayant un sens général et humain étendu... »

– Miramar, 10 novembre 1929. « Je vous ai adressé le 17 octobre un appel dans le but de constituer un comité pour la défense de la liberté de pensée. Je n'ai pas reçu de réponse de votre part. Comme j'attache une grande importance à l'adhésion d'une personnalité comme la vôtre à notre comité, je prends la liberté de vous envoyer copie de cette lettre pour le cas où vous ne l'auriez pas reçue et j'y ajoute la liste des personnalités qui m'ont déjà fait parvenir leur adhésion... » Joint, une lettre autographe de l'écrivain et journaliste communiste André Ribard, collaborateur d'Henri Barbusse à Monde, sollicitant la collaboration d'Élie Faure à cet hebdomadaire.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.