Correspondance Élie Faure

vente live: lundi 30 octobre 2017 à 14h30
Hôtel Ambassador - 16 boulevard Haussmann, 75009 Paris
Images du lot disponibles
38
Résultat
5,612 euros
Specialité
Autres thèmes
CÉLINE (Louis-Ferdinand Destouches, dit). Lettre autographe signée « Louis D. » ...

CÉLINE (Louis-Ferdinand Destouches, dit). Lettre autographe signée « Louis D. » à Élie Faure. [Paris], « le 3 » [août 1935]. 4 pp. in-8, enveloppe.

Lettre majeure, une des trois plus importantes parmi celles adressées à Élie Faure en juillet et août 1933 (cf. supra n° 36 et 37). Céline la fait porter sur la nature humaine et sur son travail d'écrivain.

« Bien cher ami, mais bien sûr que j'ai raison, dix mille fois raison ! "L'amour" n'est pas un propos d'homme. C'est une formule niaise pour gonzesse ! L'Homme va au fond des choses, y reste, s'installe, y crève. Vous n'avez pas un langage d'ouvrier. Vous êtes emmené par les femmes, vous parlez femme et midi. En avant la barcarolle ! [Ce mépris du discours amoureux serait un des thèmes de Bagatelles pour un massacre] L'Homme intérieur n'a pas de langage, il est muet. Il faut promener l'Homme devant le panorama muet. Il faut cesser de baver. On n'existe que dans l'intimité muette des hommes et des choses. On circonscrit, on ne définit pas. Sentir et se taire. Vous parlez tous beaucoup trop. Ce qui est dit n'existe pas. Vous savez bien tout cela, g[ran]d ami. Vous savez combien il faut peu, infiniment peu, d'impudeur pour que "l'endroit" où les choses chantent et se donnent se rétracte, se souille, s'empâte et meure sous le regard, sous le mot, sous le doigt. Ce n'est pas la brutalité qui viole "ceci", c'est la prétention, et la raison raisonnante. Qu'importe que vous, moi, soyons mille fois plus méprisés, plus malheureux, plus grotesques. Si un jour les hommes ne nous retrouvent pas dans la chaîne des temps, dans l'intimité du boulot, alors il n'y a pas eu d'Hommes, dans l'intimité des choses. Rien que des lâches et des fuyards, des tambours de défaite. Ils ne me regardent pas, peuple ou pas... »

Louis-Ferdinand Céline, Lettres, op. cit., n° 35-23. [CÉZANNE (Paul)]. Cf. supra GASQUET (Joachim), n° 55.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.