Dessins anciens – Livres anciens du XVe au XIXe siècle

Live Auction
starts: September 27, 2018 @ 02:00 PM
SALLE ROSSINI 7 RUE ROSSINI 75009 PARIS
Available lot photos
36
Estimation
3,000 - 4,000 euros
Speciality
Other specialist areas
FROISSART (Jean). Le Premier [– quart] volume de messire Jehan Froissart, lequel...

FROISSART (Jean). Le Premier [– quart] volume de messire Jehan Froissart, lequel traicte des choses dignes de memoire advenues tant es pays de France, Angleterre, Flandres, Espaigne que Escoce, et autres lieux circonvoisins. Paris, Jehan Petit, 1530. 4 tomes en 3 volumes in-folio, maroquin brun, décor losange-rectangle composé de larges roulettes à froid serties de filets à froid gras et maigres, dos orné de filets et fleurons losangés à froid, titre et tomaison dorés, dentelle intérieure à froid, tranches lisses (Reliure de la fin du XIXe siècle).

Somptueuse et très rare édition, la sixième des chroniques de Froissart, imprimée en lettres gothiques par Antoine Couteau. 

Le texte est imprimé sur deux colonnes et agrémenté de nombreuses lettrines florales à fond criblé, dont une ravissante initiale ornementée à fond blanc (I, 56). Le titre de chacune des quatre parties est orné de la même initiale à visage qui rappelle les productions d'Antoine Vérard ; celui de la première partie est tiré en rouge et noir.

L'ouvrage est de plus orné de deux intéressantes figures gravées sur bois : la première, qui provient du matériel d'Antoine Vérard, représente l'assaut des anglais contre la citadelle de Bergerac (I, 56) ; la seconde montre un noble chevalier accompagné de ses hallebardiers (III, 1) ; elle appartient à Michel Le Noir.

Exemplaire homogène du tirage de Jehan Petit, qui a financé l'édition en association avec Galliot du Pré, Poncet Le Preux et François Regnault. Le titre de chacune des quatre parties est orné d'un bel encadrement gravé à son chiffre et sa marque typographique figure à la fin de chaque volume.

Le récit de Froissart relate les événements advenus entre 1326 et 1400, soit du début de la guerre de Cent Ans jusqu'au milieu du règne de Charles VI.

« Ses chroniques proposent à la classe aristocratique un vaste tableau de la société chevaleresque, de ses actes, fêtes, rituels, rêves et préoccupations. Pour nous, ce livre reste une source essentielle de la connaissance du XIVe siècle » (Guy Bechtel).

Bel exemplaire, grand de marges (325 x 210 mm), relié avec élégance.

Ex-libris manuscrits du XVIe siècle : Je suys a Dufour, à la fin de la première partie, et Bournays (?), à la fin de la quatrième.

De la bibliothèque du duc Louis-Charles de La Trémoille (1838-1911), historien et collectionneur, avec cachet armorié et cachet du château de Serrant, en Anjou.

Tache sombre sur un plat, mouillures éparses, restauration touchant quelques lettres à un feuillet (III, 120).

Adams, F-165 – Bechtel, F-187 – Tchemerzine, III, 382-383 – Brunet, II, 1405 – Mortimer, n°238 – Fairfax Murray, n°180 (Ier vol. seul).

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.