Dessins anciens – Livres anciens du XVe au XIXe siècle

jeudi 27 septembre 2018 à 14h00
SALLE ROSSINI 7 RUE ROSSINI 75009 PARIS
Images du lot disponibles
50
Résultat
6,000 euros
Specialité
Autres thèmes
MARGUERITE DE NAVARRE. Marguerites de la Marguerite des princesses, tres illustr...

MARGUERITE DE NAVARRE. Marguerites de la Marguerite des princesses, tres illustre royne de Navarre. Lyon, Jean de Tournes, 1547. 2 volumes in-8, veau fauve, double filet doré, médaillon azuré au centre, dos orné de petits fleurons dorés, tranches dorées (Reliure de l'époque).

Édition originale, rare et recherchée.

D'inspiration très variée, de la pastorale à la déclaration de foi, les poèmes de Marguerite d'Angoulême, reine de Navarre, marquent la transition entre la fin du Moyen Âge et les débuts de la Renaissance. Certains d'entre eux sont proches de l'esprit de la Réforme, même si la sœur de François Ier est demeurée fidèle à la foi catholique.

Le recueil a été publié par Simon Sylvius, dit Jean de la Haye, valet de chambre de la reine. Seuls le Miroir de l'âme pécheresse et la Fable du faux cuyder avaient paru antérieurement.

D'une grande beauté typographique, l'édition est imprimée en caractères italiques et ornée d'une suite de dix jolies vignettes gravées sur bois par Bernard Salomon, dit le Petit Bernard, illustrant le poème La Coche, auxquelles s'ajoute encore une vignette pour l'Histoire des satyres et des nymphes, dans le même style.
Les deux titres sont ornés du même joli médaillon ovale montrant Cupidon s'approchant du soleil. Le dernier feuillet de chaque partie comporte un grand fleuron typographique, répété au verso, et une petite vignette à devise au recto du premier.

Bel exemplaire en reliure de l'époque, grand de marges, dans lequel le tome I est issu du premier tirage et le tome II du second.

De la bibliothèque des marquis de Lothian à Newbattle Abbey, avec ex-libris.

Reliure restaurée, dos habilement refaits, gardes du premier volume renouvelées, réfection marginale aux deux premiers feuillets, trou de ver dans la marge inférieure du second volume, légères mouillures éparses.

Tchemerzine, IV, 366-370 – Cartier, n°105.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.