Lettres et manuscrits autographes

compte à rebours:
vente live: mercredi 20 janvier 2021 à 14h00
Images du lot disponibles
41
Résultat
625 euros
Specialité
Autres thèmes
Thème
autographes
André JOLIVET.
Manuscrit musical autographe signé, Grave et Gigue pour orchestre à cordes [K 46b], 1938 ; 1 feuillet de titre et 7 pages in-fol. en cahier (dos et pli central renforcé).

Version pour orchestre à cordes de ces deux pièces pour violon et piano écrites en 1930 par Jolivet pour sa première femme, la violoniste Martine Barbillon. Réalisée par Jolivet en juillet 1938, elle a été créée par Jane Évrard et son orchestre à Radio Paris, le 27 janvier 1939, et publiée aux éditions Leduc en 1938. Le manuscrit, soigneusement mis au net sur papier Durand & Cie à 24 lignes, présente deux mesures cancellées. Il est daté en fin « VII. 1938 ». Portant le cachet de l’éditeur Alphonse Leduc, il a été annoté au crayon rouge et bleu pour la direction d’orchestre. L’effectif a été noté par Jolivet au verso du titre : 6 premiers violons, 5 seconds, 4 altos, 4 violoncelles (ou 3), 2 contrebasses. L’écriture est « simple et essentiellement diatonique dans une sorte de modalité recréée. De forme aria da capo, le Grave, dans un style large et solennel, laisse entendre quelques entrées en imitation qui renforcent l’aspect ancien de l’écriture. La Gigue, de même forme, contraste par son allure dansante et son rythme entraînant à trois temps que la sicilienne centrale cherche à rendre plus expressif » (Eurydice Jousse).
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.