Lettres et manuscrits autographes

compte à rebours:
vente live: mercredi 20 janvier 2021 à 14h00
Images du lot disponibles
38
Estimation
2,500 - 3,000 euros
Specialité
Autres thèmes
Thème
autographes
André JOLIVET.
Manuscrit musical autographe signé, Suite pour trio à cordes [K 66], [1934] ; 18 pages in-fol.

Manuscrit de la Suite pour trio à cordes, accompagné de brouillons et documents sur sa genèse. Issue d’un Trio à cordes en 4 mouvements [Introduction ; Allegro ; Allant ; Fugue en rondeau] créé le 27 janvier chez Paul Le Flem puis à la Société Nationale le 9 mars 1932, la Suite pour trio à cordes a été mise au point en 1934-1935 : Jolivet a rebaptisé le 1er mouvement (Prélude) et le 3e (Aria II), et remplacé l’Allegro par une transcription du 2e mouvement de Trois Temps (Aria I). La création en fut donnée à la Radiodiffusion Française, le 24 novembre 1938, par le Trio Pasquier ; André Jolivet rédigea alors cette notice : « L’œuvre comporte quatre mouvements : – Prélude. C’est un morceau où, selon la définition du genre, les trois instruments “s’essayent” tant au point de vue harmonique (accords clés), mélodique (échelle de caractère modal) et rythmique (rythmes binaires et ternaires combinés, valeurs irrationnelles). – Arias I & II. L’expressivité mélodique des trois instruments y est mise en valeur. L’Aria I déroule un contrepoint à deux voix où la troisième partie dégage les résonances harmoniques naturelles des deux lignes principales. L’Aria II est, lui, plus nettement harmonique. – Enfin, comme son titre l’indique, la Fugue en rondeau combine deux des formes essentielles du discours musical classique : la Fugue (dont les entrées, ici, se succèdent à intervalles de quarte augmentée), et le Rondeau dont les refrains sont des divertissements normaux de la fugue et où les couplets utilisent des éléments du sujet de la fugue avec assez de liberté pour, à l’occasion, les transformer en une cadence du violon. » Le manuscrit est soigneusement noté à l’encre noire sur papier Durand & Cie à 24 lignes (22 pour B), avec de nombreuses annotations au stylo rouge et aux crayons rouge et noir. Il porte les cachets d’enregistrement à la SACEM le 17 décembre 1936, et a servi à la gravure de l’édition chez Billaudot en 1969. Chaque mouvement est paginé séparément : A. Prélude (4 p.) ; B. Aria I (3 p.) ; C. Aria II (4 p. sur un papier différent à 22 lignes provenant du ms du Trio à cordes, avec 2 collettes et d’importantes corrections) ; D. Fugue en rondeau (7 p.). On joint : – le brouillon au crayon des mouvements I Prélude (7 p., dont 6 au dos d’esquisses biffées) et IV Fugue en rondeau (8 p., dont 4 avec esquisses au dos) ; – le brouillon d’une première version de la Fugue en rondeau (8 pages très corrigées) ; – le manuscrit d’une« Analyse du Prélude de la Suite pour trio à cordes » avec les accords clés (1 p. in-4) ; – 2 jeux d’épreuves corrigées par Jolivet au stylo rouge pour l’édition. Discographie : Trio Millière (REM, 1993).
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.