Lettres et manuscrits autographes

Live Auction
starts: December 13, 2017 @ 02:00 PM
Hôtel Ambassador - 16 boulevard Haussmann, 75009 Paris
Available lot photos
41
Result
1,875 euros
Speciality
Other specialist areas
Paul BOURGET (1852-1935). Manuscrit autographe signé, Variétés. Le Prêtre de Ném...

Paul BOURGET (1852-1935). Manuscrit autographe signé, Variétés. Le Prêtre de Némi, [1886], et 40 L.A.S., 1886-1893, à Georges Patinot, directeur du Journal des Débats ; 7 pages oblong in-8, et 63 pages et demie formats divers, 10 enveloppes ou adresses. Bel ensemble.

Chronique consacrée au Prêtre de Némi, « drame philosophique » d’Ernest Renan. L’auteur des Essais de psychologie contemporaine constate : « la psychologie ne paraît pas à M. Renan une science d’une souveraine importance. L’homme est un outil à penser, qu’importe la manière dans cet outil est disposé ? »…

Les lettres sont pour la plupart écrites en voyage, de Grenade, Séville, Cadix, Hyères, Paris, Messine, Rapallo, Palerme, Sorrente, Venise, Florence, Athènes, Londres, etc.

En 1886, il est en Espagne, travaillant fort, « mais sans espoir que mon monument soit fini le 1er juin » ; il rend hommage au regretté Gabriel Charmes (Grenade 4 mai), puis demande un délai supplémentaire pour sa « grande nouvelle » (Séville lundi)… Il désapprouve les poursuites contre Les Sous-offs de Lucien Descaves (Hyères 4 janvier 1890) : malgré de petites réserves sur ce roman, « je trouve monstrueux, que des politiciens qui, pour faire plaisir aux radicaux […], fassent semblant de respecter l’armée et poursuivent à grand tam-tam un livre d’un style travaillé, qui prouve des convictions d’artiste »…

Voyage en Italie, en 1890-1891, en vue de Sensations d’Italie : projet de feuilletons dans les Débats, « une façon de intellectual and sentimental journey » comme ses « Anglais » dans Études et portraits (Rapallo 15 octobre)… Itinéraire parcouru, organisation du travail, proposition du titre Coins d’Italie, envoi de trois Notes de voyage, « sans rien du vivant contemporain » (24 janvier 1891) ; échanges de copie et d’épreuves… Prière de lui envoyer le Journal de Baudelaire : « J’articlerais bien volontiers sur ce sujet où il y a beaucoup à dire » (Venise 26 mai)…

Instructions pour trois esquisses des fêtes de Venise … Il s’inquiète de l’agitation en Europe… D’Athènes, il envoie un article sur Les Trophées de Heredia (6 mars 1893)… De Londres, il commente les transformations de l’Angleterre, sous l’emprise des libéraux : « La grande, l’unique affaire est de faire triompher des théories de justice, abstraitement et rationnellement conçues. Cela mène tout droit à la démocratie, qui est le dernier terme de la Justice politique, de même que l’aristocratie me paraît être le terme nécessaire de toute politique fondée sur la doctrine de l’évolution. Seulement il y a dans l’Angleterre tant d’éléments qui doivent influer sur cette démocratie grandissante, depuis la supériorité physique des classes riches qui sont ainsi le mieux douées de vigueur, jusqu’à la profonde vie religieuse, sans compter le patriotisme séculaire, l’étonnante abondance matérielle et enfin l’éparpillement prodigieux des centres d’activité sociale. Il n’y a pas de prise de la Bastille possible en Angleterre, parce qu’il n’y a aucun point qui puisse symboliser la classe noble » (mercredi)…

Ailleurs, il propose un pendant grec et oriental aux Sensations d’Italie, recommande les sonnets deHeredia (Bourget enverrait bien une étude sur « cette œuvre si attendue et la poétique contemporaine », Cannes), promet un essai sur Keats, etc.

On joint une carte de visite autogr. à Mlle Suzanne Patinot.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.