Lettres et manuscrits autographes

vente live: jeudi 8 juin 2017 à 14h00
Hôtel Ambassador - 16 boulevard Haussmann, 75009 Paris
Images du lot disponibles
24
Résultat
1,952 euros
Specialité
Autres thèmes
BOUSQUET (Joe). (1897-1950) écrivain. 3 L.A.S., Carcassonne février-mai 1939, au...

BOUSQUET (Joe). (1897-1950) écrivain. 3 L.A.S., Carcassonne février-mai 1939, aux directeurs du Mercure de France (une à l’ancien directeur de la revue, Georges Duhamel) ; 9 pages in-8.

Intéressant ensemble.

2 février 1939. Envoi au Mercure du manuscrit « remanié, ramassé, raccourci, purgé de quelques “ornements” », d’un ouvrage qui doit paraître aux éditions Denoël : « Denoël m’a laissé toute latitude pour la publication en revue »… 24 février 1939. Présentation à Duhamel de l’ancien lecteur passionné de La Possession du Monde : « Laissez-moi vous confier que j’ai versé des larmes en lisant l’épisode de la cigarette. Je venais de recevoir une balle dans la colonne vertébrale. Immobilisé depuis des mois, je commençais à comprendre que c’était pour toujours. C’est le même lit, la même chambre, et le même homme, au fond »... Depuis, il a publié des livres, dont La Tisane de sarments, et le troisième, à paraître chez Denoël, a fait l’objet de soins particuliers, et d’une refonte, et a été soumis au Mercure : « vous comprenez pourquoi. J’ai quarante-deux ans maintenant. Contre toute attente, ma pyélo-néphrite m’a fait grâce. Les crises de fièvre se font plus rares : les troubles trophiques ont disparu. Évidemment, je ne marche pas, je ne marcherai jamais. Cependant puisque les ruines sont décidément ensevelies et qu’il y a peut-être à durer encore, je voudrais enlever à la dernière partie de mon œuvre ce caractère de témoignage hâtif et fiévreux que l’on voit à La Tisane de sarments. Je voudrais me ressaisir, accepter avec ma volonté le sort qui me fait écrivain : c’est le moment de reconnaître les influences que j’ai subies, de trouver mon climat et ma ligne d’horizon »… 3 mai 1939. « Je vous avais, il y a un mois, adressé le manuscrit d’un texte en prose : Iris et Petite-fumée. Une lettre personnelle, que j’adressais en même temps à Monsieur Duhamel est restée sans réponse. Devant votre silence, j’ai cru devoir répondre affirmativement à l’offre d’un éditeur. […] Votre attitude semble signifier que j’ai grossièrement contrevenu aux usages du Mercure »…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.