Lettres et manuscrits autographes

vente live: jeudi 8 juin 2017 à 14h00
Hôtel Ambassador - 16 boulevard Haussmann, 75009 Paris
Images du lot disponibles
32
Résultat
854 euros
Specialité
Autres thèmes
CENDRARS (Blaise). (1887-1961). 5 L.A.S., Saint Segond ou Villa André, Villefran...

CENDRARS (Blaise). (1887-1961). 5 L.A.S., Saint Segond ou Villa André, Villefranche-sur-Mer (Alpes-Maritimes) 1948-1953, à Marcel Thiébaut, à la Revue de Paris ; 1 page in-8 chaque, adresses au verso.

Lundi 18 [octobre 1948]. Remerciements pour son article [« Blaise Cendrars et Henry Miller », Revue de Paris, octobre 1948] : « Cela va sûrement me valoir une lettre espatouffante de Henry Miller et que je vous enverrai en hommage, quand je la recevrai. Je n’ai pas oublié ma promesse, mais j’ai du retard dans mon travail. Vous recevrez un paquet de 100 pages avant la fin de l’année – et vous en ferez ce que vous voudrez ». Il donne l’adresse de Henry Miller en Californie… Vendredi 29 [octobre 1948]. « Vous êtes bien trop gentil de vous occuper de moi au point de vouloir faire passer une photo dans l’album du Figaro. […] M. Robert Doisneau, photographe, 46 place Jules Ferry, à Montrouge (Seine) vient de faire quelques photos extraordinaires à St Segond »… Samedi 4 [février 1950]. « Bien reçu le n° de février de la Revue de Paris et vous remercie très sincèrement de votre grand papier sur Le Lotissement du ciel. À ce jour, c’est ce que l’on a écrit de mieux sur ce bouquin »… Jeudi 9 [novembre 1950]. Il est touché mais embarrassé par une demande de titre à annoncer immédiatement. « Je vous destine un fragment d’une centaine de pages, où il s’agit d’une vieille comédienne, mettons l’éloge funèbre d’une vieille comédienne – mais je me demande si votre Revue pourra jamais publier ce fragment, tellement le début en est scabreux »… 1er juin [1953]. « Comment m’excuser ? Je suis toujours dans le même état d’incertitude et je n’ai toujours rien à vous adresser, pris que je suis par le roman que j’ai sur le chantier et dont je ne veux me laisser distraire par rien »…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.