Lettres et manuscrits autographes

Live Auction
starts: May 19, 2016 @ 02:00 PM
Salle Rossini 7 rue Rossini 75009 Paris
Available lot photos
26
Result
366 euros
Speciality
Other specialist areas
Virginie DÉJAZET (1798-1875) actrice. 5 L.A.S., Paris et Lyon [1832-1847] ; 14 p...

Virginie DÉJAZET (1798-1875) actrice. 5 L.A.S., Paris et Lyon [1832-1847] ; 14 pages et demie in-8, une à son chiffre, une adresse. [Paris 20 juin 1832], à M. Ferville.

Elle s’étonne que M. Walter trouve son répertoire insuffisant pour son temps à Rouen ; suit une dizaine de titres : La Ferme de Bondy, Le Filtre, Louis XII, etc. Vendredi [1834 ?], à Adolphe Adam.

« Je vous renvoie votre partition du Chalet mon ami. Je n’ai plus ni le désir, ni l’espoir, qu’elle me soit utile. Pour une seule personne j’avais conçu l’ambition de m’élever jusque-là. Mais puisqu’aujourd’hui ma joie comme ma douleur lui sont indifférentes moi je tombe de toute la hauteur de mes brillants projets [...]. Vous aviez raison mon cher Adolphe quand vous me disiez alors folle ! folle ! vous l’aimez trop ! Pour tant d’amour et de dévouement, que m’est-il resté ? Pas même un ami »... Lyon 21 août 1835, à un ami directeur [Poirson, directeur du Gymnase ?]. Nostalgique de son théâtre, elle défie l’acteur le plus insouciant « de ne pas nommer Exile ! Galère ! Épreuve ! le triste temps que l’on passe en province. [...] Et quel public ! Des cris, des bravos à n’en plus finir, mais du goût, de la délicatesse, voilà des noms inconnus à Lyon. Il est impossible d’être plus fêtée, plus adorée que moi, hébien je pleure sur mes lauriers ! »...

L’avarice du directeur a cependant tourné à l’avantage de l’actrice, qui engrange la moitié d’excellentes recettes... Lyon 5 août 1837, à Adolphe Adam, sur son expérience éprouvante à Marseille, où le directeur la suppliait de continuer dans l’espoir d’une subvention de la ville.

« Je me relevai tout à fait avec la présence de Mde Damoreau. J’ai donc achevé mon temps et suis partie abymée la voix malade, mais avec six mille 500 f. et des couronnes ce qui est superbe de la part de messieurs les Marseillais. Croiriez-vous que Nourrit n’a pas eu le don de leur plaire. Ici à Lyon, c’est une autre affaire, je suis allée l’entendre hier dans Les Huguenots. Il a été superbe, et redemandé après le 4me acte »... Bouffé arrive mardi... Paris 29 novembre 1847. Explication sur le règlement de traites, retardé bien malgré elle par manque d’occasion. « J’ai réglé non d’après ma volonté, mais de manière à ne pas vous manquer de parole une seconde fois »...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.