Lettres et Manuscrits Autographes

Live Auction
starts: December 9, 2013 @ 02:00 PM
Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009 Paris
Available lot photos
24
Result
1,708 euros
Speciality
Other specialist areas
Pierre berthezène (1775-1847) général. Manuscrit en partie autographe, Souvenirs...
Pierre berthezène (1775-1847) général. Manuscrit en partie autographe, Souvenirs militaires, 1809[-1812] ; 7 cahiers in-4 de 153 pages autographes (pag. 1-102 et 159-205, plus 3 cahiers in-4 de 66 pages en copie avec corrections autographes (mq. les cahiers 6 et 7 et la fin).

Importants souvenirs de la campagne d’Autriche et de la campagne de Russie, que Berthezène fit comme colonel puis comme général de brigade. Écrits avec aisance, présentant d’importantes corrections et des additions sur béquets, ils virent le jour en 1855 dans l’édition de Souvenirs militaires de la République et de l’Empire donnée par son fils. Manquent les cahiers 6 et 7, et la fin du manuscrit. Berthezène commence son récit de la Campagne d’Autriche en rappelant les revers des armées françaises en Espagne. Des rubriques marginales permettent de suivre le récit minutieux du général : « Position de l’armée française en Allemagne à la fin de 1808 et au commencement de 1809. Nap. désire de conserver la paix. Napoléon revient de Paris. Ses préparatifs. Marche rapide la Don Saint-Hilaire à travers l’Allemagne. Culte des dames allemandes pour le prince de Prusse Louis Ferdinand. Préparatifs et mesures de l’Autriche. Proclamation du prince Charles. L’empereur François se rend à l’armée. Espérances des ennemis de la France. Positions de l’armée autrichienne. Événements dans la Poméranie suédoise. Schill est attaqué à Stralsund. Il y est tué. Conduite de la Prusse »… Etc. Récits de la bataille de Tengen ou Teugn-Hausen (19 avril) avec la belle conduite du maréchal Davout, des combats d’Abensberg (20 avril), de Landshut (21), d’Eckmühl (22), de Ratisbonne (23), d’Elbersberg (3 mai), de Neumark (5) ; défense et reddition de Vienne ; passage du Danube (19 mai) ; bataille d’Essling (21-22 mai) et mort de Lannes ; bataille de Wagram (5-6 juillet) ; le 5e cahier est consacré à l’expédition des Anglais contre Anvers. Le 8e cahier commence en septembre 1812 : « Les Russes se deffendent à Wiasma, pour y mettre le feu. Renforts que reçoit Kutusow dans la position de Borodino »… Récit détaillé des préparatifs et de la bataille de la Moskowa ou Borodino (7 septembre) ; retraite des Russes et entrée des Français à Moscou ; incendie de Moscou (14-20 septembre) : « Les incendiaires, dans leur atroce barbarie, ne respectèrent rien. Les hopitaux, sacrés même pour les ennemis, pendant les horreurs d’un siège, éprouvèrent le sort commun, et plusieurs milliers de ces malheureux soldats, qui venoient de combattre, avec tant de valeur, dans les champs de Borodino, y trouvèrent leur tombeau, au milieu des flammes. Cette barbarie du reste ne nous étonna pas : […] depuis Smolensk jusqu’à Moscou, il n’est pas de hameau, pas de maison isolée qui ne nous eut offert ce hideux spectacle. Au moment de l’événement, la voix publique à Moscou, accusa de ce crime (c’est ainsi qu’on l’y qualifioit) Rostopchin, Kutusow et quelques autres nobles ; les agens de l’Angleterre n’y furent pas étrangers, peut-être, même, en furent-ils les premiers auteurs. Mais le gouvernement y donna-t-il son assentiment ? Je l’ignore ; les dépêches de Kutusow à son souverain, qui nous sont connues, ne sont pas claires ; elles cherchent même à excuser cette mesure, en la présentant comme le sacrifice d’un membre devenu nécessaire à la conservation du tout »… De longues pages relatent les événements de l’incendie, puis analysent les responsabilités de ce drame, et la position délicate des Français ; suit le combat de Polotsk (18 octobre)… Les cahiers 10 à 12 sont en copie avec de nombreuses corrections et additions, et vont de la fin d’octobre au 18 novembre 1812 : c’est le récit détaillé de la retraite de Russie, avec le combat de Tschachniki (31 octobre), le départ de Napoléon de Moscou et l’évacuation du Kremlin, les combats de Wiasma (3 novembre) et de Krasnoï (17). Le manuscrit s’interrompt lors du passage du Dniepr par Ney.

On joint un ensemble de brouillons et notes autographes sur ces deux campagnes, et sur la Prusse orientale en 1807 (près de 40 p., formats divers) ; plus un petit cahier avec l’état du 9e Corps de la Grande Armée, l’itinéraire de la 12e division depuis Wesel jusquà Witepsk et récit des combats sanglants au bord de la Bérézina, annoté par Berthezène (15 pages).
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.